Suède : Et si Ibra allait en Russie ?

Suède : Et si Ibra allait en Russie ?©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le lundi 26 mars 2018 à 13h30

Sa dernière apparition sous le maillot suédois ? Un match de poules de l'Euro 2016, perdu contre la Belgique (0-1).

A Nice, Zlatan Ibrahimovic mettait fin un soir de juin 2016 à une longue histoire avec l’équipe nationale de Suède, pour laquelle il a joué 116 fois. Depuis, sans sa star planétaire, la nation scandinave s’en sort bien. Portée par de nouvelles têtes comme Emil Forsberg, la Suède s’est qualifiée pour la Coupe du Monde 2018, en faisant vaciller la France lors des éliminatoires, puis en disposant de l’Italie en barrages. Et voilà qu’à trois mois du Mondial russe, Zlatan Ibrahimovic envoie des signaux qui semble indiquer une envie de come-back. Tout juste transféré au Los Angeles Galaxy, l’ancien Parisien et Mancunien s’est fendu de déclarations provocatrices dans les colonnes de l’Evening Standard. « Ils m’appellent tous les jours en me demandant comment je vais, ce que je veux, ce que je pense, confie-t-il au sujet de sa sélection. Mais chaque chose en son temps. Si je me sens bien, la porte sera toujours ouverte. Si je veux y être (ndlr : à la Coupe du Monde), j’y serai. Si je ne veux pas, je n’y serai pas. »

Janne Andersson s'agace

Des propos qui n’ont pas vraiment été appréciés par le sélectionneur suédois, Janne Andersson, qui a succédé à Erik Hamren après l’Euro 2016. L’ancien entraîneur de Norrköping et Halmstads n’a donc jamais eu sous ses ordres Zlatan Ibrahimovic. « Zlatan a pris la décision de quitter la sélection nationale en 2016. Par rapport à ça, ce n’est pas à moi de l’appeler. S’il y a réfléchi à nouveau, il n’a qu’à m’appeler. Je ne l’appellerai pas », a tranché Janne Andersson en marge du rassemblement des Suédois qui, battus par le Chili samedi (1-2), vont affronter la Roumanie mardi. Ce n’est pas la première fois que le sélectionneur suédois s’agace sur le sujet. « A un moment donné, il va falloir arrêter et commencer à parler de tous les grands joueurs qu'il y a dans cette équipe », avait-il pesté en novembre, au moment des barrages.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU