Qualifs CDM 2018 (Barrage aller) : La Croatie s'impose largement contre la Grèce et n'est plus qu'à un pas de la Russie

Qualifs CDM 2018 (Barrage aller) : La Croatie s'impose largement contre la Grèce et n'est plus qu'à un pas de la Russie©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le jeudi 09 novembre 2017 à 22h40

Dans son barrage aller des qualifications à la Coupe du Monde 2018, la Croatie a largement dominé la Grèce sur le score de 4-1 et prend une véritable option pour la Russie en attendant le match retour.

La Croatie était tout simplement injouable, ce jeudi soir à Zagreb. Deuxièmes du groupe I derrière l'Islande, les Croates devaient donc en passer par les barrages, une habitude désormais pour eux. Favoris de leur opposition contre la Grèce, les partenaires de Luka Modric ont profité de la très grande fébrilité défensive affichée par les coéquipiers de Kostas Mitroglou pour s'imposer largement sur le score de 4-1 et prendre une véritable option pour la qualification à la Coupe du Monde 2018, avant le match retour. Ce match aller a paru totalement déséquilibré dès les premières minutes. Malgré un tirage qui s'annonçait peu clément à l'origine, la Croatie est rentrée aux vestiaires avec un avantage de 3-1 dans une première période à sens unique. Malgré la réduction de l'écart de Sokratis Papastathopoulos de la tête (29eme, 1-2) qui a permis à la Grèce d'y croire pendant (seulement) quelques minutes, les Croates ont été supérieurs dans tous les compartiments du jeu. Inoffensifs (ou presque) offensivement, les Grecs n'ont pu être que spectateurs des vagues croates.
Karnezis a été l'auteur d'une incroyable bévue
Dès la 11eme minute de jeu, le dernier rempart grec Orestis Karnezis a été l'auteur d'une incroyable bévue. Incapable de contrôler un ballon, le troisième gardien de Watford a fauché, dans sa surface de réparation, Nikola Kalinic et provoqué un penalty. Un penalty que ne s'est pas empêché de transformer Luka Modric, le capitaine croate. Le milieu de terrain du Real Madrid a tranquillement pris le gardien grec à contre-pied. Après ce premier but encaissé, les Grecs n'ont pas arrêté de reculer et en ont encaissé un deuxième dès la 19eme minute de jeu. Nikola Kalinic, du talon, a permis à sa sélection de doubler la mise. L'ailier de l'Inter Ivan Perisic y est également allé de son but et a répondu à la réduction de l'écart grecque, de la tête (33eme). La Grèce n'était tout simplement pas dans le coup et l'a encore prouvé aux retours des vestiaires.
La Grèce a fait preuve d'énormes largesses défensives
A la 49eme minute de jeu, c'est cette fois Andrej Kramaric qui a profité d'une incroyable mésentente entre Konstantinos Stafylidis et son gardien. Le défenseur grec a tenté une remise de la poitrine plus qu'hasardeuse vers son dernier rempart. Une tentative peu appuyée qui a permis à Sime Vrsaljko d'en profiter et de servir dans la foulée l'attaquant d'Hoffenheim qui n'a eu plus qu'à reprendre à bout portant pour permettre à sa sélection de prendre définitivement le large (4-1). Malgré ses nombreuses largesses défensives, la Grèce pourra très certainement nourrir quelques regrets. A chaque incursion dans la surface de réparation croate, les partenaires de Kostas Mitroglou se sont montrés dangereux face à Danijel Subasic, comme sur cette tête de l'attaquant de l'Olympique de Marseille (89eme). Ce dimanche, la Grèce devra réaliser un véritable exploit dans un match retour très attendu du côté du Pirée.

 
1 commentaire - Qualifs CDM 2018 (Barrage aller) : La Croatie s'impose largement contre la Grèce et n'est plus qu'à un pas de la Russie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]