Petrakov veut "que le peuple ukrainien se souvienne de nous"

Petrakov veut "que le peuple ukrainien se souvienne de nous"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 06 juin 2022 à 16h46

C'est aussi la cruelle loi du sport : les Gallois ont été sans pitié pour l'Ukraine dimanche, en finale européenne des barrages pour le Mondial (1-0). La sélection va désormais basculer sur la Ligue des nations, dès mercredi.



Le sélectionneur ukrainien Oleksandr Petrakov a passé une semaine forcément très particulière, en échouant dimanche sur la dernière marche chez les Gallois (1-0) en vue de la qualification pour la Coupe du monde, alors que la première victoire en Ecosse (1-3) mercredi avait rallumé une flamme hautement symbolique pour tout le peuple d'Ukraine. "On a fait notre maximum, je veux que le peuple ukrainien se souvienne vraiment de notre équipe et de tous nos efforts. On n'a pas marqué et j'en suis désolé, mais c'est le sport. C'est comme ça, je n'ai pas les mots, je ne sais pas trop quoi dire... Il y avait un silence de mort dans le vestiaire." A cause de l'invasion russe sur leur sol, les Ukrainiens avaient vu leurs finales de barrage être reportées d'un peu plus de deux mois (le reste des matchs s'était disputé fin mars).

"Tant que ça ne vous touche pas personnellement, personne ne peut comprendre"

Enjoignant la presse à lui faire porter toutes les responsabilités, plutôt qu'au capitaine malheureux buteur contre son camp Andriy Yarmolenko, le coach de l'Ukraine a encore eu un mot pour ses compatriotes au pays : "Tout le monde sait que nous sommes en guerre, que des enfants ou des femmes meurent... Les Russes ont fortement endommagé nos infrastructures. Nos soldats combattent aussi dur qu'ils le peuvent, j'invite tout le monde à soutenir notre pays. Tant que ça ne vous touche pas personnellement, personne ne peut comprendre ce qu'est la guerre. Je ne sais pas quels mots choisir pour nos gars sur la ligne de front. On a fait tout ce qu'on a pu, parfois on est chanceux et parfois non..."


L'Ukraine enchaîne dès mercredi en Ligue des nations, en Irlande (ligue B). Ironie du sort, elle retrouvera l'Ecosse dans cette poule (en septembre) ainsi que l'Arménie, qu'elle recevra samedi - avant un nouveau match contre l'Irlande, la semaine prochaine, pour clore cette fenêtre internationale. Il faudra terminer en tête pour être promu en ligue A.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.