Pays-Bas : Van Gaal dézingue le Qatar

Pays-Bas : Van Gaal dézingue le Qatar©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 22 mars 2022 à 16h03

L'organisation de la Coupe du monde au Qatar ne dit rien qui vaille à Louis van Gaal. Le sélectionneur des Pays-Bas n'y va pas de main morte avec la décision de la FIFA et ses justifications pour expliquer le choix du pays organisateur.



Louis van Gaal, de retour sur le banc des Pays-Bas depuis six mois afin de succéder à Frank de Boer - après l'élimination des Oranje au championnat d'Europe en huitièmes de finale, contre la République tchèque (0-2) -, ne s'embarrasse plus de fioritures pour dire ce qu'il pense. A 70 ans, l'ancien coach de l'Ajax, du Barça ou de MU estime "ridicule" le fait que la Coupe du monde soit organisée au Qatar. "La FIFA veut y développer le football... Et pour faire ça, on organise un tournoi. C'est n'importe quoi ! Ça n'a pas d'importance. Il s'agit d'argent et d'intérêts commerciaux, c'est le principal motif de la FIFA." Les Néerlandais vont affronter le Danemark et l'Allemagne en amicaux, samedi et mardi. Mais ça pourrait être sans Van Gaal, qui vient d'être testé positif au Covid...

Wijnaldum : "Nous n'étions pas au courant"

Pour son troisième passage sur le banc de la sélection néerlandaise (après 2000-2001 et 2012-2014), l'expérimenté technicien avait déjà dû suivre des tribunes le match décisif contre la Norvège en novembre, afin de conclure les éliminatoires du Mondial (2-0), puisqu'il s'était cassé la hanche à la suite d'une chute à vélo. Des joueurs de son équipe, alors qu'il n'était pas encore en poste, avaient déjà été parmi les premiers à se positionner contre le Mondial au Qatar, au moment où les qualifications débutaient.


Il y a un an, presque jour pour jour, le capitaine Georginio Wijnaldum tirait notamment la sonnette d'alarme : "Nous n'étions pas au courant de la situation au moment de l'attribution. Ce n'est que récemment qu'on a entendu des histoires, quand je suis allé jouer le Mondial des clubs au Qatar avec Liverpool." Sans aller trop loin non plus. Même la position de Van Gaal, pourtant bien plus tranchée, ne va pas jusqu'à réclamer un éventuel boycott.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.