Mauvais perdants, les Italiens ?

Mauvais perdants, les Italiens ?©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mardi 05 septembre 2017 à 07h37

Serait-ce la peur de ne pas être de l'aventure en Russie en juin prochain ? Quarante-huit heures après la lourde défaite de l'Italie en Espagne (3-0), le président de la Fédération italienne de football, Carlo Tavecchio, s'est insurgé contre le mode de fonctionnement des éliminatoires de la Coupe du Monde.

Pour lui, les pays « historiques » ne sont pas assez protégés. Comprenez par-là que la Squadra Azzurra n'aurait jamais dû être placée dans le chapeau 2. « L'idée de ne pas se qualifier pour la Coupe du monde 2018 serait une apocalypse. J'ai parlé à Infantino pour revoir le système de qualification. Il n'est pas juste qu'il ne tienne pas compte de quatre titres mondiaux, cela va à l'encontre de l'histoire », juge Carlo Tavecchio.

L'Italie n'a plus disputé les barrages depuis vingt ans

Actuellement, les chapeaux sont établis selon le classement FIFA. Lors du tirage au sort des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, effectué fin 2015, l'Italie ne faisait pas partie des neuf meilleures nations européennes au classement FIFA de l'époque. La France non plus, puisque la tête de série du groupe des Bleus est les Pays-Bas. On imagine mal une modification du schéma actuel avec la prise en compte des palmarès des différents pays. Mais on comprend l'inquiétude qui gagne l'Italie après la défaite en Espagne et la perspective de participer aux barrages en fin d'année. En effet, les Italiens n'ont plus eu besoin de passer par les barrages depuis 1997 et leur qualification pour la Coupe du Monde en France. D'ailleurs, ils n'ont pas manqué un seul Mondial depuis... 1958 !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU