Le Mondial sans l'Argentine ?

Le Mondial sans l'Argentine ?©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le vendredi 06 octobre 2017 à 07h10

L'impensable scénario est bien en passe de se produire. Tenue en échec à domicile par le Pérou jeudi (0-0), l'Argentine se trouve en position très précaire avant la dernière journée des éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018 dans la zone AmSud.

Elle est sixième, soit première éliminée, à égalité de points avec... le Pérou, avec une même différence de buts et une moins bonne attaque (26 buts marqués contre 16). Si elle conserve son destin en mains pour au moins finir cinquième, synonyme de barrage intercontinental face à la Nouvelle-Zélande pour obtenir un ticket pour la Russie, ses deux prédécesseurs au classement -le Pérou et la Colombie- s'affrontant lors de l'ultime journée, l'Albiceleste devra compter sur des résultats favorables pour se qualifier directement. Et avant tout, elle devra s'imposer en Equateur mardi, pour ne pas manquer le grand rendez-vous quadriannuel pour la première fois depuis 1970.

Dybala sur le banc pendant tout le match

Dans une Bombonera bouillante, la troupe de Lionel Messi n'en a pas fait suffisamment pour décrocher un succès si précieux. Bien évidemment, elle a tenu le ballon (59% de possession) et obtenu les meilleures situations (13 tirs et 7 cadrés, contre un seul pour le Pérou), sans pour autant se débarrasser de son style poussif. Le quintuple Ballon d'Or, le plus menaçant de tous les Argentins (14eme, 38eme), déclenchant toutes les situations favorables à son équipe, a touché le poteau (46eme). Préféré à Paulo Dybala au coup d'envoi, le Juventino restant même sur le banc pendant toute la rencontre, Lucas Benedetto a bien tenté de forcer le verrou péruvien (31eme, 46eme, 68eme). Mais il est tombé, comme sur ses coéquipiers, sur un Pedro Gallese en état de grâce. Titulaire et remplacé à la pause, Angel Di Maria s'est fait très discret. Résultat : un troisième nul de suite pour l'Argentine en matchs de qualification, le deuxième consécutif à domicile après le Venezuela début septembre (1-1). Et un début de malédiction dans l'antre de Boca Juniors, où la sélection locale avait déjà concédé un nul qui l'avait condamnée sur la route du Mundial 1970... contre le Pérou (2-2).

Le Chili renversant, la Colombie renversée

Si elle se retrouve sixième, c'est que l'Albiceleste est notamment dépassée par le Chili, vainqueur à l'arrachée de l'Equateur (2-1). Eduardo Vargas avait ouvert le score (1-0, 22eme), avant l'égalisation de Romario Ibarra (1-1, 82eme), une petite minute seulement après son entrée en jeu. Comme souvent, le sauveur de la Roja s'est nommé Alexis Sanchez, qui a donné la victoire aux siens (2-1, 85eme). La Colombie a vécu un scénario inverse contre le Paraguay (1-2), revenu de loin pour conserver une petite chance de se qualifier pour le Mondial. Radamel Falcao pensait bien avoir fait le plus dur en débloquant la situation à la 79eme minute. Mais Oscar Cardozo (89eme) puis Antonio Sanabria (92eme) ont tout bouleversé en fin de rencontre pour maintenir les Guarani dans la course. La Colombie, virtuellement qualifiée avec un succès, devra désormais ramener un résultat de son déplacement périlleux au Pérou pour voir la Russie. L'Uruguay a, elle, manqué l'opportunité de s'éviter des frayeurs lors de la dernière journée en ne ramenant qu'un score de parité du Venezuela (0-0). Mais avec trois points d'avance sur le cinquième et une différence de buts largement favorable (+10 contre +1 pour le Pérou et l'Argentine), la Celeste parait à l'abri de toute mauvaise surprise.

 
61 commentaires - Le Mondial sans l'Argentine ?
  • Maradona il a porté l'équipe de l'Argentine tout seul c'est un un meneur il fait bouger les murs , ce n'est pas le cas de Messi il est trop passif pour manager une équipe il faut que les autres travail pour lui et je l'adore comme joueur , Messi il lui faut un comme Insista ou Neymar on Argentine y a pas

  • Et peut-être sans la France, mais ça tout le monde s'en fout

  • ce n'est pas parce que Messi joue pour l'Argentine quelle sera qualifiée,le foot est un sport collectif et un seul joueur ne peut pas tout faire.

  • Ma définition du mot cataclysme est toute autre.
    Bien d'autres grandes nations du football ne connaîtront
    pas la joie de participer au Mondial en Russie.
    Il faut bien reconnaître que l'Argentine, si elle est en facheuse
    position, n'a pas fait des prouesses depuis le début des éliminatoires.
    Preuve en est par leur classement.

  • C'est pas une escroquerie ?? DI MARIA ??? IL NE FAIT PAS GRAND CHOSE DE BON

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]