L'Allemagne vise le carton plein, la Pologne veut finir le travail

L'Allemagne vise le carton plein, la Pologne veut finir le travail©Media365

Geoffrey Steines, publié le dimanche 08 octobre 2017 à 08h32

Un seul enjeu pour l'Allemagne ce dimanche : vaincre l'Azerbaïdjan (20h45) et boucler sa campagne de qualification pour la Coupe du Monde 2018 avec dix victoires en autant de matchs. En déplacement en Lituanie (18h00), l'Angleterre peut terminer invaincue, alors que tout reste à faire dans le groupe E, même si la Pologne n'a besoin que d'un nul face au Monténégro pour finir en tête.

Groupe C : L'Allemagne veut son sans-faute
Ce n'est pas parce que l'Allemagne a composté son billet pour la Coupe du Monde 2018 qu'elle relâchera la pression dimanche contre l'Azerbaïdjan (20h45). Ce n'est pas le genre de la maison et il lui reste un objectif : boucler sa campagne avec 30 points. « Allons-nous faire la fête ? Non, ce ne serait pas professionnel, assurait Joachim Löw après le succès jeudi en Irlande du Nord (1-3), synonyme de qualification. Nous allons jouer devant au moins 30 000 personnes, nous devons leur montrer un beau spectacle. » Ce serait la deuxième fois que la Mannschaaft réussit un 10/10 après la campagne pour l'Euro 2012. En déplacement en Norvège (20h45), les Nord-Irlandais n'auront besoin que d'un point pour s'assurer de ne pas être les plus mauvais des deuxièmes dans la zone Europe et valider leur ticket pour les barrages. Surtout, ils resteraient ainsi invaincus contre les adversaires autres que le champion du Monde en titre. Un signe de leur progression dans la foulée de leur huitième de finale à l'Euro 2016.
Groupe E : La Pologne, un point et c'est tout
Rien n'est figé pour la place qualificative directement pour la phase finale du Mondial et celle de barragiste, mais les Biało-Czerwoni sont en ballottage très favorable. Un nul contre le Monténégro dimanche à domicile (18h00), où elle a gagné ses quatre premiers matchs des éliminatoires, et la troupe de Robert Lewandowski, nouveau meilleur buteur de l'histoire de sa sélection, disputera sa première Coupe du Monde depuis 2006. Attention néanmoins aux Hrabri Sokoli, troisièmes après leur défaite jeudi contre le Danemark (0-1), bien installé à la deuxième place. Ils restent en course pour une place de barragiste. Il faudrait pour cela un revers des Scandinaves contre la Roumanie (18h00) et un succès surprise en Pologne, tout en récupérant l'avantage à la différence de buts. Le Monténégro et le Danemark pourraient même terminer à égalité parfaite, du goal-average aux confrontations directes, en passant par l'attaque. Ils seraient alors départagés... au fair-play, puis au tirage au sort en cas de nouvelle égalité.
Groupe F : L'Ecosse joue gros, l'Angleterre pour le prestige
Après sa victoire à l'arrachée sur un but contre son camp de Martin Skrtel contre une Slovaquie en infériorité numérique pendant 70 minutes (1-0), l'Ecosse tient une occasion en or de se rapprocher d'une première phase finale de grande compétition depuis 1998. Mais la mission ne sera pas simple en Slovénie (18h00), invaincue à domicile et où les Britanniques devront absolument s'imposer pour ne pas se faire coiffer au poteau. Parce que la Slovaquie, qui accueillera une équipe de Malte (18h00) ayant tout juste pris son premier point de la campagne, est à l'affût du moindre faux-pas écossais pour reprendre sa deuxième place. Pendant ce temps-là, les Anglais se rendront en Lituanie (18h00) avec pour seule ambition de boucler les éliminatoires sans la moindre défaite. Comme toujours sur la route des grandes compétitions depuis la Coupe du Monde 2010.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU