France-Maroc : Deux bonnes nouvelles pour les Bleus ?

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 14 décembre 2022 à 12h42

Malades et absent de l'entraînement de la veille, Adrien Rabiot et Dayot Upamecano devraient bien pouvoir débuter la demi-finale de cette Coupe du monde 2022 face au Maroc mercredi soir.

On a craint le pire. Alors qu'Adrien Rabiot et Dayot Upamecano, deux joueurs cadres des Bleus lors de ce Mondial qatari, n'avaient pas participé à l'entraînement de mardi, à la veille de la demi-finale contre le Maroc, après avoir attrapé un virus, ils vont mieux. Et d'après RMC, ils devraient donc bien pouvoir débuter la rencontre de mercredi soir, programmée mercredi soir (20h heure française) au stade Al-Bayt d'Al-Khor.

"J'ai l'impression que ceux qui étaient soit grippés soit enrhumés, ce matin ça allait bien", a d'ailleurs confié Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), à l'antenne d'Europe 1 mercredi. Si l'information se confirme, ce serait une excellente nouvelle pour Didier Deschamps. Notamment car Rabiot enchaîne les très bonnes prestations, et que son remplaçant potentiel, le milieu de terrain monégasque Youssouf Fofana, aligné mardi lors de la mise en place, n'offre peut-être pas encore toutes les garanties à ce niveau, comme on a pu le voir lors du dernier match de poules contre la Tunisie, avec un ballon perdu à l'origine du seul but du match, signé Wahbi Khazri.

Rabiot indispensable

Rabiot, après avoir sonné la révolte contre l'Australie en cinq minutes, avec une égalisation de la tête puis une passe décisive pour Olivier Giroud, a lui poursuivi sur sa lancée, se rendant complètement indispensable. A tel point qu'il a même été comparé à Emmanuel Petit, une comparaison validée par le champion du monde 1998 en personne. Autant dire que sa présence face aux Lions d'Atlas est plus que requise.

Moins flamboyant que le Juventino, Upamecano a su se faire une place aux côtés de Raphaël Varane, après avoir débuté la compétition associé à son grand ami Ibrahima Konaté. S'il avait vécu des premières expériences compliquées en équipe de France, et peut encore avoir des trous d'air, le défenseur munichois a répondu présent face aux Anglais au tour précédent (2-1), en étant notamment à l'origine du premier but grâce à une récupération musclée sur Buyako Saka. En cas de forfait, c'est Konaté qui le remplacerait pour débuter ce match face aux Marocains.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.