France-Argentine : Le discours fort de Mbappé

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 21 décembre 2022 à 08h38

A la pause de la finale du Mondial qatari face aux Argentins, Kylian Mbappé a remobilisé ses coéquipiers avec un discours musclé, alors que les Bleus étaient menés 2-0. Et cela a visiblement porté ses fruits.

Et si c'était lui, le futur capitaine des Bleus ? Kylian Mbappé, qui pourrait récupérer le brassard en cas de retraite internationale d'Hugo Lloris, selon L'Equipe, a toujours eu l'âme d'un leader, et il l'a encore prouvé dimanche dans les vestiaires du stade de Lusail, à la mi-temps de la finale de la Coupe du monde perdue par les Tricolores face aux Argentins (3-3, 2-4 t.a.b.). Alors que les hommes de Didier Deschamps étaient logiquement menés 2-0 et se faisaient littéralement marcher dessus par leurs adversaires, Mbappé a pris la parole, et fait un vrai discours de patron.

"On ne peut pas faire pire"

"C'est une finale de Coupe du monde, c'est le match d'une vie. On ne peut pas faire pire, de toutes façons. On retourne sur le terrain, soit on les laisse jouer aux cons, soit on y va, on met un peu d'intensité et on rentre dans les duels et on fait autre chose les gars. C'est une finale de Coupe du monde. C'est fait, ils ont mis deux buts, on est menés de deux buts. On peut revenir ! Les gars, c'est tous les quatre ans un truc comme ça", peut-on ainsi l'entendre dire dans le documentaire « Merci les Bleus » qui a été diffusé mardi soir sur TF1.


Après ce discours musclé, suivi par ceux de Mandanda et Deschamps, les Bleus ont fini par réagir, même s'il a fallu attendre la 80e minute pour les voir réduire l'écart, sur un penalty de l'inévitable Mbappé. Et le prodige de Bondy a égalisé 97 secondes plus tard d'une splendide reprise de volée, puis à nouveau en prolongation alors que son coéquipier parisien Lionel Messi avait redonné l'avantage à l'Albiceleste. On a encore pu voir son caractère de compétiteur après cette nouvelle égalisation, quand il a lâché, rageur : "On va pas nous enterrer, nous !" Avec ses coéquipiers, il n'a effectivement rien lâché et peut-être fier de son Mondial qatari, dont il finit meilleur buteur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.