FIFA : Les détails de Wenger sur le projet de la Coupe du monde tous les deux ans

FIFA : Les détails de Wenger sur le projet de la Coupe du monde tous les deux ans©Media365

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 09 septembre 2021 à 17h15

Ce jeudi, lors d'une visioconférence depuis Doha, l'ancien entraîneur d'Arsenal, Arsène Wenger, a développé son idée de refonte du calendrier international. Il a abordé trois axes majeurs dont celui d'organiser la Coupe du monde tous les deux ans.


Désormais directeur du Développement du football à la FIFA, Arsène Wenger est entré de façon plus concrète dans son projet de Coupe du monde tous les deux ans, ce jeudi à Doha lors d'une visioconférence. "En septembre, il y a une première trêve. En octobre, une deuxième. En novembre, une troisième. Ensuite, il y a soit une trêve hivernale ou les championnats continuent. Puis il y a une nouvelle trêve en mars. Et au mois de juin, il y en a une cinquième", a constaté l'ancien entraîneur d'Arsenal dans des propos relatés par RMC Sport. Wenger a songé à une possible entrée en vigueur de ses propositions à partir de la saison 2025-2026. Si cela devait être le cas, on pourrait observer un calendrier dense au terme de la Coupe du monde 2026, qui sera organisée conjointement par les États-Unis, le Canada et le Mexique. Un Championnat d'Europe serait organisé en 2027, avant de voir une nouvelle Coupe du monde, en 2028.

Une réduction du nombre de trêves internationales

Dans l'option du déroulement des saisons, il a mis en exergue un calendrier scindé en plusieurs parties différentes. "Du football de club entre août et septembre, puis le mois d'octobre complètement pour les équipes nationales (les qualifications pour les tournois majeurs, ndlr). "Ensuite, les joueurs seraient dédiés aux clubs jusqu'à la fin de la saison", a-t-il expliqué. Wenger a également expliqué sa proposition de réduire le nombre de trêve internationales dans le calendrier : "Nous n'allons pas augmenter le nombre de matchs. On pourrait même le réduire". Une première trêve se déroulerait en octobre, avant une seconde, en mars, avec ; en juin, un grand tournoi international.

"J'essaie de trouver des solutions pour rendre le football meilleur"

Désireux d'entendre les opinions des acteurs du football, le directeur du Développement de la FIFA a assuré avoir l'objectif de rendre le football meilleur. "La réponse a été plutôt positive, mais c'est une décision démocratique. Les 211 nations affiliées à la FIFA devront prendre cette décision. Nous allons continuer la consultation, continuer à discuter avec les gens. Après, ce sera aux fédérations de décider de ce qu'il va se passer. Si les gens ont de meilleures idées, je suis ouvert au dialogue. J'essaie de trouver des solutions pour rendre le football meilleur", a-t-il clamé.

Aleksander Ceferin, le patron de l'UEFA, avait clairement affiché son désaccord devant la proposition d'une Coupe du monde tous les deux ans : "Nous pensons que le joyau qu'est la Coupe du monde tient précisément sa valeur de sa rareté. L'organiser tous les deux ans [...] diminuera sa légitimité et va hélas diluer la Coupe du monde elle-même", avait-il expliqué lundi, en marge de l'Assemblée générale de l'Association européenne des clubs (ECA).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.