Espagne - Enrique : " Je respecte l'avis de chacun, mais c'est moi le sélectionneur "

Espagne - Enrique : " Je respecte l'avis de chacun, mais c'est moi le sélectionneur "©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le mercredi 31 mars 2021 à 10h40

En conférence de presse, Luis Enrique, le sélectionneur de l'Espagne, a tenu à effectuer une petite mise au point.



La fenêtre internationale est sur le point de se terminer. De nombreuses rencontres ont encore lieu ce mercredi. Et parmi celles-ci, l'Espagne reçoit le Kosovo, à 20h45 à l'Estadio Olimpico de Séville, pour le compte de la troisième journée du groupe B des qualifications à la Coupe du Monde 2022. Après deux rencontres, la Roja compte quatre points, après un match nul concédé contre la Grèce (1-1), jeudi, puis une victoire arrachée, ce dimanche, en Géorgie (1-2), après avoir ainsi notamment été mené au score. Des rencontres compliquées pendant lesquelles l'Espagne a semblé montrer quelques limites, ce qui a ensuite entraîné certaines critiques, ici et là. Contre le Kosovo, une victoire plus confortable serait logiquement attendue.

Luis Enrique : « Je ne vais pas changer ma façon de faire »

Durant la traditionnelle conférence de presse d'avant-match, Luis Enrique, le sélectionneur de l'Espagne, en a également profité pour mettre certaines choses au clair, dans des images partagées par la Fédération royale espagnole de football (RFEF) : « Je suis un entraîneur professionnel avec un CV qui prouve tout ce que j'ai accompli, et c'est pour cela que la Fédération m'a recruté. Je ne vais pas changer ma façon de faire. j'ai un groupe de 24 joueurs et chacun d'entre eux est susceptible d'être titulaire demain (ndlr : ce mercredi). Pour moi, c'est beaucoup plus important que de n'avoir que onze joueurs clés. Dans ce cas, si nous arrivons à l'Euro et que trois joueurs se blessent, nous pourrions perdre confiance et ce n'est pas une chose idéale. J'ai connu de la réussite dans ma carrière, alors pourquoi je devrais changer maintenant ? Je respecte l'avis de chacun, mais c'est moi le sélectionneur et mon expérience parle pour moi. Je procéderai ainsi pendant l'Euro et ce sera pareil pour la Coupe du Monde où mon contrat arrivera à son terme. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.