Coupe du Monde : Le chef des suppoters russes se veut rassurant sur les violences

Coupe du Monde : Le chef des suppoters russes se veut rassurant sur les violences©Media365

Rédaction , publié le vendredi 26 janvier 2018 à 16h48

Alexander Shprygin, chef des supporters russes, a accordé une interview au Parisien dans laquelle il explique qu'on ne reverra pas lors de la Coupe du Monde 2018 les scènes de violence aperçues à Marseille pendant l'Euro 2016.

En juin 2016, la ville de Marseille avait été le théâtre d'affrontements entre hooligans russes et anglais en marge du match Angleterre - Russie, comptant pour l'Euro 2016. A quelques mois de la Coupe du Monde en Russie, la perspective de revoir ces scènes de violence inquiète de nombreux acteurs. Pour Alexander Shprygin, chef des supporters russes, ce sentiment n'a pas lieu d'être : "C'est impossible qu'il se passe la même chose qu'à Marseille, a-t-il déclaré dans un entretien accordé au Parisien. Ici, la plupart des hooligans seraient en prison. A Marseille, pendant que les Anglais buvaient et lançaient des bouteilles, la police ne faisait rien. En Russie, il y aura sans doute des insultes et des petites bagarres, mais il n'y aura pas de grosses « guerres » organisées. A Moscou, le niveau de sécurité est bon, ce n'est pas la Somalie ou l'Irak. Après, il faut juste que les touristes ne cherchent pas les ennuis."Questionné sur le sort qui pourrait être réservé aux supporters français cet été, Shprygin affirme qu'ils n'ont aucun souci à se faire : "Bienvenue en Russie ! Ça va être un voyage inoubliable parce qu'il fait très beau et chaud, les villes sont jolies, les stades sont confortables et les prix sont intéressants. En revanche, si vous voulez vous battre, choisissez un autre moment. Par exemple les matchs de clubs français contre des clubs russes en Coupe d'Europe." Egalement interrogé sur le sort réservé aux supporters de couleur ou aux homosexuels, le chef des supporters russes livre un message plus ambigu : "Qu'ils soient noirs, rouges, jaunes ou roses, il n'y a aucun souci pour leur couleur. Par contre, les gays doivent respecter la culture du pays qu'ils visitent. Tu peux venir avec ton ami, prendre la même chambre, mais il ne faut pas s'embrasser ou se tenir la main sur la place Rouge."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU