Coupe du Monde 2022 : Un "nouvel accord de distribution" trouvé par TF1 et Canal+

Coupe du Monde 2022 : Un "nouvel accord de distribution" trouvé par TF1 et Canal+©Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le samedi 05 novembre 2022 à 10h00

A quelques jours du Mondial, TF1 et Canal+ ont annoncé avoir trouvé un "nouvel accord de distribution". Un conflit qui se termine et qui aura duré deux mois.



Une bonne nouvelle pour les abonnés du groupe Canal+ à quelques jours seulement de l'ouverture de l'édition 2022 de la Coupe du Monde de football au Qatar. En effet, pas plus tard que ce vendredi soir, TF1 et Canal+ ont publié un communiqué commun, pour annoncer avoir signé un "nouvel accord de distribution". Sans pour autant en préciser les détails financiers. Un conflit qui durait depuis le début de mois de septembre dernier, lorsque la filiale de Vivendi avait alors arrêté de diffuser les chaînes du groupe TF1, et ce sur l'ensemble de ses canaux. Cette distribution de toutes les chaînes, à savoir TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI, "ainsi que leurs services de rattrapage", est renouvelée "sur le long terme". Ces chaînes seront de nouveau visibles à partir de ce lundi 7 novembre. En sachant que le Mondial débute le 20 novembre prochain. Avec l'arrêt de la diffusion de ses chaînes par Canal+, le groupe TF1 a vu sa part d'audience, pour ses cinq chaînes, selon Médiamétrie, tomber à 25,6%, contre 27,7% il y a un an de cela, en octobre.

Un conflit qui est allé jusqu'aux tribunaux

A la fin de ce même mois d'octobre, à l'occasion d'une conférence téléphonique avec des journalistes, Philippe Denery, qui n'est autre que le directeur financier de TF1, avait toutefois assuré que les comptes n'avaient pas vu "d'impact significatif" malgré ce conflit, selon l'AFP. Un conflit qui aura donc duré deux longs mois. Une période durant laquelle les deux groupes s'étaient rejetés la responsabilité, jusqu'à aller devant les tribunaux. Canal+ accusait TF1 d'être trop gourmand dans leur renégociation de ce fameux contrat. Un contrat précédant conclu à la fin de l'année 2018, après déjà un premier conflit. De son côté, TF1 assurait que c'était Canal+ qui ne souhaitait pas trouver d'accord. A la fin de ce mois d'octobre, la cour d'appel de Paris avait confirmé que la chaîne crypté n'avait pas l'obligation de rétablir ces chaînes. Une décision qui confirmait une première décision rendue en première instance par le tribunal de commerce de Paris, le 22 septembre dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.