Coupe du Monde 2022 : Ces équipes nationales qui sont contre un boycott

Coupe du Monde 2022 : Ces équipes nationales qui sont contre un boycott©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le samedi 27 mars 2021 à 13h20

Ces derniers jours, certaines sélections ont multiplié les actions pour un boycott du Mondial 2022, mais pour d'autres, l'idée est justement de ne pas faire l'impasse sur cette compétition.



« Si vous me demandez mon avis, je ne pense pas que le boycott soit la bonne solution. » Ces mots sont ceux de Roberto Martinez, le sélectionneur espagnol de la Belgique. Des mots qui dénotent avec certaines actions entreprises en ce sens par d'autres sélections, telles que la Norvège ou bien encore l'Allemagne, alors même que les qualifications à cette fameuse Coupe du Monde 2022, qui aura donc lieu au Qatar, ont officiellement débuté ce mercredi, dans la zone Europe. Présent en conférence de presse, Martinez a poursuivi sur sa lancée : « Nous voulions recueillir toutes les informations auprès des institutions des droits de l'Homme. C'est quelque chose dont nous discutons en interne, et les joueurs ont une position très claire. C'est quelque chose sur lequel ils vont faire une déclaration, nous devons nous assurer que ce que nous disons n'est pas une réaction émotionnelle, c'est quelque chose en quoi nous croyons. »

De Boer : « Saisir l'occasion pour attirer l'attention sur ces problèmes »

De son côté, présent lui aussi en conférence de presse, Frank De Boer, le sélectionneur des Pays-Bas, a confié, dans des propos partagés par la Fédération royale néerlandaise de football (KNVB) : « Je crois que Human Rights Watch et Amnesty International l'ont dit, si on se qualifie pour la Coupe du Monde, on doit s'assurer de saisir l'occasion pour attirer l'attention sur ces problèmes. C'est la meilleure façon de procéder. C'est possiblement la meilleure façon d'améliorer les conditions de vie et les droits des employés au Qatar. Le staff et notre équipe soutiennent cette décision. C'est une situation très délicate, mais on espère qu'avec les autres pays et Fédérations, nous pourrons mettre en avant et montrer au monde ce qu'il se passe vraiment là-bas depuis plusieurs mois. On veut tous changer la situation là-bas. C'est une bonne idée. » En Allemagne, c'est un sujet qui a également fait réagir Joshua Kimmich : « Je pense qu'en tant que footballeur et en plus membre de l'équipe nationale, on devrait avoir la force de parler de ces choses, même si ça déplaît à certaines personnes dans le monde. Avec le football, on a la chance de pouvoir attirer l'attention sur des choses, c'est ce qu'on veut faire en respectant la Coupe du Monde. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.