CM 2026 : Les 16 villes hôtes dévoilées

CM 2026 : Les 16 villes hôtes dévoilées©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 17 juin 2022 à 19h30

Ce jeudi, la FIFA a révélé les seize villes qui accueilleront le Mondial 2026, qui sera pour rappel organisé conjointement par les États-Unis, le Mexique et le Canada. Le lieu de la finale n'est pas encore connu.


Le voile est levé autour du Mondial 2026. Ce jeudi, la FIFA a dévoilé les 16 villes qui accueilleront les matchs de la compétition, qui sera pour rappel organisée pour la première fois dans trois pays : États-Unis, Mexique et Canada. Sans trop de surprises, on observe que les États-Unis se taillent la part du lion avec pas moins de onze villes : Seattle, San Francisco, Los Angeles, Kansas City, Dallas, Atlanta, Houston, Boston, Philadelphie, Miami, New York. Le Mexique comptera trois sites (Guadalajara, Mexico City et Monterrey) et le Canada deux (Toronto et Vancouver).

Des discussions concernant le lieu de la finale

Si la candidature de Washington a été refusée, le stade Azteca de Mexico fait quant à lui bien partie de la liste. L'enceinte sera la première de l'histoire à accueillir trois Coupes du monde différentes après les éditions de 1970 et 1986, remportées par le Brésil et l'Argentine. Gianni Infantino, le président de la FIFA, a maintenu le suspense entier concernant le lieu de la finale. "Nous devons encore en discuter, avoir une analyse et nous prendrons une décision le moment venu", a-t-il prévenu. Cette Coupe du monde 2026 inaugurera un nouveau format à 48 équipes et 80 matchs, contre 32 équipes et 64 rencontres pour le Mondial-2022, qui se déroulera au Qatar (21 novembre - 18 décembre).


Alors que certaines villes sont séparées par plus de 4 000 kilomètres de distance, Infantino a promis une réflexion sur ce thème. "Dans une région aussi vaste que l'Amérique du Nord, nous devons nous en préoccuper, pour veiller à ce que les équipes jouent dans des 'clusters', où les supporters n'ont pas à parcourir des distances folles, tout comme les équipes", a-t-il affirmé. Les États-Unis avaient organisé pour la première fois une Coupe du monde en 1994.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.