CM 2022 : Un arrivage massif de supporters marocains

CM 2022 : Un arrivage massif de supporters marocains©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le jeudi 08 décembre 2022 à 16h49

Opposé au Portugal en quart de finale du Mondial, le Maroc a mis en place un dispositif exceptionnel pour permettre à de nombreux supporters des Lions de l'Atlas de se rendre au Qatar avant l'affiche de ce samedi (16h).



Invité surprise des quarts de finale de cette Coupe du monde 2022, le Maroc a créé la sensation en huitième de finale face à l'Espagne. Une prestation héroïque. Cette énergie incroyable, à l'image de Sofyan Amrabat ou encore du gardien de but Yassine Bounou, les Lions de l'Atlas l'ont reçue en grande partie du public marocain. En mesure de remplir près de 90% de la capacité de tous les stades où a évolué leur sélection, les supporters marocains ont colorié de rouge les travées des enceintes et sans cesse encouragé leurs joueurs.


Cet élan populaire ne devrait pas faiblir à l'occasion du quart de finale historique du Maroc contre le Portugal ce samedi (coup d'envoi à 16h, heure de Paris). Al Thumama Stadium de Doha s'apprête à voir déferler un véritable raz-de-marée rouge et vert. En accord avec la compagnie nationale Royal Air Maroc, la fédération royale marocaine de football a organisé un dispositif spécial afin de permettre aux fans de se rendre dans la capitale du Qatar. Entre le vendredi 9 décembre, veille de match, et la samedi 10 décembre, tôt dans la nuit, sept vols rallieront Casablanca à Doha.

Des billets vendus en une heure !

Autant de vols retours seront affrétés le dimanche 11 décembre pour le retour au pays. Un communiqué a informé que la capacité des avions assurant cette liaison s'étend entre 274 et 340 passagers. Autant de places prises d'assaut par les supporters marocains. Mis en vente pour 5.000 dirhams (environ 450 euros), tous ces billets se sont envolés en une heure ce jeudi matin. Ainsi, environ 2.000 supporters supplémentaires des Lions de l'Atlas épaissiront le fort contingent marocain déjà présent au Qatar depuis le début du Mondial. Si la bataille sur le terrain s'annonce défavorable aux Nord-Africains sur le papier, en revanche celle des tribunes risque de ne souffrir d'aucune contestation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.