CM 2022 : Qui sont les femmes qui arbitreront au Qatar ?

CM 2022 : Qui sont les femmes qui arbitreront au Qatar ?©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le vendredi 18 novembre 2022 à 19h35

Coup de projecteur sur les arbitres appelées à diriger des rencontres lors du Mondial au Qatar parmi lesquelles on retrouve la Française Stéphanie Frappart.



Pionnière en matière d'arbitrage, Stéphanie Frappart fait désormais partie du paysage footballistique français. Désignée entre autres pour diriger la dernière finale de Coupe de France opposant Nantes et Nice,  elle fait partie des meilleurs arbitres de l'Hexagone. Ce n'est donc pas étonnant qu'elle ait été sélectionnée en compagnie de Clément Turpin pour être au sifflet de rencontres au cours du Mondial au Qatar qui va démarrer ce dimanche. Et il ne s'agira pas d'une première pour la Francilienne qui avait déjà arbitré des rencontres de l'Euro masculin en 2021. Cette année en revanche, la Française ne sera pas l'unique femme à officier en tant qu'arbitre central d'un match d'une compétition majeure masculine.


La Rwandaise Salima Mukansanga connait une année 2022 faste. Première femme au sifflet d'un match de Coupe d'Afrique des Nations au mois de janvier, elle arbitrera également en Coupe du monde masculine. Pour celle qui a commencé sa carrière en 2008 à 20 ans, elle aura l'honneur d'être la première dame du continent africain à diriger un match de la reine des compétitions. Un honneur qu'elle partagera avec Yoshimi Yamashita. A l'instar de la Rwandaise et de Stéphanie Frappart, la Japonaise est également une pionnière sur son continent. En 2019, elle est devenue la première femme arbitre de Ligue des champions d'Asie et a également signé le premier contrat d'arbitre professionnel octroyé à une femme au pays au soleil levant.

Trois autres femmes seront également à l'honneur au Qatar, bien qu'elles seront moins en lumière. L'Américaine Kathryn Nesbritt, la Mexicaine Karen Diaz Medina ainsi que la Brésilienne Neuza Back ont pour leur part été retenues en tant qu'arbitre-assistant. C'est la première fois qu'autant de femmes se retrouveront au cœur de débats dans une Coupe du monde masculine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.