CM 2022 : Nike s'adjuge la guerre des équipementiers

CM 2022 : Nike s'adjuge la guerre des équipementiers©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le dimanche 04 décembre 2022 à 11h56

Sur les 32 équipes nationales présentes à la Coupe du Monde au Qatar, Nike en équipe près de la moitié.



La « guerre » des équipementiers ? C'est en faveur de Nike ! Le mot est sûrement, et évidemment, un peu fort mais la lutte est tellement acharnée depuis quelques années entre ceux qui habillent les différentes équipes, mais on peut en tout cas affirmer que la marque à la virgule s'adjuge la « bataille » des équipementiers lors de la Coupe du Monde 2022. Sur les 32 sélections nationales présentes au Qatar, Nike en équipe 13, soit 41% du plateau réuni pour le 22eme Mondial de l'histoire.

Nike s'adjuge 41% des équipes présentes au Qatar

Nike habille notamment la France, le Brésil, le Portugal, l'Angleterre, la Croatie ou les Pays-Bas, déjà qualifiés samedi pour les quarts de finale après avoir éliminé les Etats-Unis (3-1). La marque américaine récupère la première place abandonnée en Russie il y a quatre ans lors du Mondial 2018. Sur les formations présentes au Qatar en 2022, Adidas en équipe 7 (Argentine, Allemagne, Espagne...), soit 22%. La marque aux trois bandes a perdu 5 nations par rapport à la dernière édition. Certaines ne se sont pas qualifiées (Colombie, Russie, Suède), quand d'autres sont parties chez des concurrents (Egypte, Maroc, Iran).


On retrouve ensuite Puma qui habille 6 sélections (19%, Ghana, Maroc, Sénégal, Tunisie, Serbie, Suisse, Uruguay) et monte en puissance dans cette bataille féroce que se livrent les équipementiers à coups de dizaines de millions d'euros. Enfin, 6 marques équipent chacune une sélection : Marathon (Equateur), New Balance (Costa Rica), Kappa (Tunisie), Hummel (Danemark), One All Sports (Cameroun) et Merooj (Iran). Et la nation la plus rémunérée ? Selon Footpack, l'Allemagne perçoit 56 M€ par saison entre 2020 et 2030. La France suit avec 42,5 M€ déboursés de 2019 à 2026 par Nike, puis on trouve l'Angleterre (42 M€ entre 2018 et 2030), l'Espagne (40M€ sur 2019-2030) et le Brésil (37 M€ sur 2018-2028). Quant aux joueurs, sur des chiffres arrêtés au 20 novembre, date du début de la Coupe du Monde, Nike se taille la part du lion avec 415 éléments sous contrat, soit un joueur sur deux. Un gros chiffre certes, mais en-deçà du record de 2018 (62,8%). Adidas arrive derrière avec 275 joueurs, soit 70 de plus qu'il y a quatre ans (+6%). Puma passe de 5% en Russie à 12,55% en 2022 (104 joueurs).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.