CM 2022 : La FIFA autorise le drapeau LGBTQ+ dans les stades

CM 2022 : La FIFA autorise le drapeau LGBTQ+ dans les stades©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365 : publié le jeudi 24 novembre 2022 à 20h30

Selon les informations de The Independent, la FIFA a finalement assuré aux fédérations nationales que les supporters affichant les couleurs arc-en-ciel en signe de soutien à la communauté LGBTQ+ ne seraient plus expulsés dans les stades de la Coupe du monde 2022.



Un nouveau retournement de situation dans le dossier extra-sportif lors de la Coupe du monde 2022. La FIFA semble avoir cédé devant les pressions émises par de multiples fédérations dans la thématique des couleurs arc-en-ciel. Ce jeudi, une information de The Independent dévoile que l'instance du football mondial a en effet assuré aux fédérations nationales que les supporters exhibant les couleurs arc-en-ciel en soutien à la cause LGBT dans les stades de la Coupe du monde ne seraient plus expulsés.

Les pressions du Danemark, de l'Angleterre et de l'Allemagne

Lundi, juste avant le match opposant l'Angleterre à l'Iran, la FIFA s'était opposée à ce que certaines sélections arborent un brassard aux couleurs arc-en-ciel, menaçant notamment d'un carton jaune si cela devait être le cas. Cette menace avait engendré un recul des sélections concernées (Angleterre, Pays-Bas, Belgique, Danemark, Allemagne, Suisse et pays de Galles). Toutefois, mercredi, on a pu assister à un vent de révolte important. Avant le coup d'envoi de son match face au Japon (1-2), l'Allemagne avait protesté contre l'instance, avec des joueurs se masquant la bouche lors de la photo d'avant-match. Plus tard dans la soirée, le Danemark et l'Angleterre avaient eux mis en avant des possibles recours contre la FIFA.

Le président de la fédération danoise, Jesper Moller, a indiqué que Gianni Infantino n'aurait pas le soutien du Danemark lors des prochaines élections, prévues en mars. La FA (fédération anglaise) s'est elle adressée par écrit il y a plus de deux mois afin d'informer l'instance dirigeante mondiale que le capitaine anglais, Harry Kane, allait porter le brassard arc-en-ciel, mais elle n'avait pas reçu de réponse. Du moins jusqu'aux menaces mises en avant ces derniers jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.