CM 2022 : L'Argentine a peur

CM 2022 : L'Argentine a peur©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 26 novembre 2022 à 13h10

Après son revers incroyable contre l'Arabie saoudite (1-2), l'Argentine doit se reprendre contre le Mexique, samedi soir. Avant la rencontre, le pays de Lionel Messi est dans la crainte.



Cette Coupe du Monde 2022 recèle déjà de moments surprenants alors que l'on débute tout juste les rencontres de la 2eme journée. L'énorme sensation de ce début de compétition est venue de l'Arabie saoudite, tombeuse mardi à la surprise générale de l'Argentine (2-1). Les Sud-Américains menaient pourtant tranquillement après un penalty transformé par Lionel Messi à la 10eme minute puis un but a été refusé à Lautaro Martinez en raison d'un hors-jeu peu évident mais résultant de la nouvelle règle du hors-jeu semi-automatique. Et, après la pause de la mi-temps, le match a basculé dans l'irréel. Al-Shehri (49eme minute) et Al-Dawsari (53eme) ont renversé tout un stade et tout en peuple en offrant une incroyable victoire à l'Arabie saoudite (2-1). L'Argentine s'est donc inclinée dès son entrée en lice et se retrouve dans une situation dangereuse.

Une « finale » contre le Mexique

L'Albiceleste, présentée comme l'un des favoris de la compétition avec le Brésil ou la France, dispute déjà un match crucial contre le Mexique à l'occasion de sa deuxième sortie, samedi soir (20 heures). Une rencontre de la peur qui pourrait plonger Messi dans la retraite si une nouvelle défaite survenait. L'énorme passion que suscite le football en Argentine provoque une situation de grosse tension au pays avant le match face au grand rival mexicain. « Messi nous tient en haleine », a écrit « El Diario popular » qui voit déjà ce deuxième match comme « une finale ».


La dernière chance de Messi

« Soit on gagne les deux derniers matchs, et on finit premiers, soit on est éliminés directement », annonce dans Le Parisien, samedi matin, Renato Civelli, l'ancien joueur argentin de l'OM, Nice et Lille. « Aujourd'hui, avec cette première défaite, plus personne ne voit l'équipe aller au bout. On demande juste aux joueurs de donner tout ce qu'ils peuvent », lâche Guillem Balague, le biographe de Messi. L'Argentine compte évidemment sur sa star, peu en vue lors de l'ouverture, pour faire basculer les choses du bon côté. Dans l'équipe, c'est l'union sacrée. Le sélectionneur argentin a tenu à dédramatiser à la veille du match de la peur. « C'est normal d'avoir mal au ventre quand tu représentes une équipe comme l'Argentine dans un Mondial. Ça peut arriver de perdre, c'est le foot. On a la chance que ça nous soit arrivé au premier match. J'aimerais que les gens sachent que ce groupe donnera tout jusqu'à la dernière goutte de sueur. Notre sort dépend encore de nous. Et dans ces moments-là, on a besoin du soutien de tous », a confié Lionel Scaloni. Pour rappel, Messi (35 ans) n'a jamais remporté le Mondial et joue au Qatar sa dernière chance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.