CM 2022 : Au tour de l'Uruguay et de l'Equateur

CM 2022 : Au tour de l'Uruguay et de l'Equateur©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 25 mars 2022 à 08h55

Le spectre d'une Coupe du monde sans l'Uruguay, bien réel en fin d'année dernière, est définitivement dissipé. La Celeste verra le Qatar, à la suite de son succès extrêmement important face au Pérou (1-0), tout comme l'Equateur.



Le wagon des qualifiés pour le Mondial continue de gonfler. Au lendemain du Japon et de l'Arabie saoudite en Asie, c'est désormais au tour de l'Equateur et de l'Uruguay, en Amérique du Sud, de valider leur billet pour le Qatar. Dans des circonstances bien différentes, puisque les Equatoriens peuvent se contenter d'une défaite au Paraguay (3-1) tandis que la Celeste est venue à bout du Pérou (1-0) dans un affrontement direct au couteau, grâce à un but de De Arrascaeta en fin de première période (42eme). Le pari est réussi pour le nouveau sélectionneur Diego Alonso, qui a remporté ses trois matchs depuis son arrivée sur le banc en remplacement de l'iconique Oscar Tabarez, alors que les doubles champions du monde étaient virtuellement éliminés.

Les quatre qualifiés directs sud-américains sont désormais connus, puisque l'Equateur et l'Uruguay accompagnent le Brésil et l'Argentine. Le Pérou reste le mieux placé pour accrocher la place de barragiste (en juin au Qatar, sur un match, probablement face à la Nouvelle-Zélande), cinquième avec un point d'avance sur la Colombie - qui a battu la Bolivie 3-0 avec un but de Luis Diaz - et deux sur le Chili. Lors de la dernière journée, dans la nuit de mardi à mercredi, les Péruviens accueilleront le Paraguay, les Colombiens se déplaceront au Venezuela et les Chiliens accueilleront l'Uruguay.

La Roja devrait, sauf miracle, manquer la Coupe du monde pour la deuxième fois de suite, punie par sa lourde chute au Brésil (4-0) où Neymar et Philippe Coutinho ont chacun inscrit un penalty. Les deux autres buts de la Seleçao sont signés Vinicius Jr. (son premier en sélection) et Richarlison. Enfin, dans la zone CONCACAF, il faudra en revanche attendre encore pour que les élus sortent du chapeau. Il manque toujours un point au Canada de Jonathan David, battu au Costa Rica (1-0) qui conserve ainsi un maigre espoir de se qualifier directement. Quatrièmes, les partenaires de Keylor Navas comptent trois points de retard sur les Etats-Unis et le Mexique à deux matchs de la fin. Une situation appelée à se décanter, donc, dans la nuit de dimanche à lundi, les trois leaders affrontant tous des adversaires hors de ce top 4.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.