Brésil : Un chat molesté par l'attaché de presse

Brésil : Un chat molesté par l'attaché de presse©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 08 décembre 2022 à 11h46

Le soutien à ce pauvre chat, qui passait par là, a été unanime au Brésil et pas seulement. Il y a fort à parier que le chef de presse Vinicius Rodrigues y réfléchira désormais à deux fois, si la situation lui arrivait à nouveau.



La conférence de presse du Brésil, mercredi, a été perturbée par un invité pour le moins inattendu : un chat s'est ainsi immiscé directement sur la table où était situé Vinicius Jr., ce qui a bien diverti ce dernier. Mais beaucoup moins son attaché de presse qui, visiblement, n'est pas très familier de l'animal et n'a pas été spécialement doux pour expulser le félin - une chance pour lui qu'il ne se soit pas fait griffer ou mordre. Au Brésil, une activiste pour la cause animale, Luisa Mell, s'est saisie du dossier : "C'est pitoyable. En plus d'être inutile, c'est un terrible manque de respect envers les animaux, en rappelant que des millions de personnes suivent notre sélection. Nous connaissons le pouvoir d'influence du football dans notre pays."

"Un manque de sensibilité qui va à l'encontre d'une manipulation respectueuse"

Elle rappelle que les chats sont déjà victimes d'innombrables maltraitances au Brésil et que l'attitude de Vinicius Rodrigues pourrait "servir d'exemple aux enfants et aux adultes sur la manière de traiter les animaux, en particulier les chats". Des vétérinaires lui ont aussi confirmé le mauvais traitement : "On peut voir le manque de sensibilité, ce retrait de la table de façon inappropriée et qui va à l'encontre de la manipulation respectueuse des chats, qui vise entre autres à le confiner et à le transporter de la bonne manière, sans lui tenir ni tirer la peau."


Un autre Vinicius Rodrigues, journaliste homonyme travaillant pour Globo, a même subi de nombreuses menaces après avoir été confondu avec le brutal chef de presse de la Seleçao. Notre infortuné confrère brésilien a réagi avec humour et tendresse : "Traitons toujours les petits animaux avec amour et affection, arrêtons aussi de lancer des feux d'artifice et autres pétards qui leur font beaucoup de mal. Au fait, j'en cherche un, ça me manque !" Pourquoi pas aller retrouver la star du jour au Qatar qui, une fois la conférence de presse terminée et le méchant Vinicius Rodrigues parti, est revenu à sa place sur la table.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.