Brésil : Tite vise le titre lors de la Coupe du monde

Brésil : Tite vise le titre lors de la Coupe du monde©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le lundi 20 juin 2022 à 22h10

Vainqueur de la Copa America 2019 en tant que sélectionneur du Brésil, Tite veut triompher au Qatar lors de la prochaine Coupe du monde. Celui qui quittera son poste après le tournoi a affirmé ses ambitions dans un entretien accordé au Guardian.


Un triomphe pour partir par la grande porte ? Tite possède de hautes ambitions avec le Brésil avant la prochaine Coupe du monde, qui se déroulera du 21 novembre au 18 décembre prochain et verra la Seleção défier la Serbie, la Suisse et le Cameroun dans le groupe G du tournoi remporté pour la dernière fois en 2002 par le pays auriverde (succès 2-0 contre l'Allemagne). Quintuple champion du monde, le Brésil vise le titre comme l'a confirmé son sélectionneur, en poste depuis 2016 suite au licenciement de Dunga. "Nous avons atteint la Coupe du monde; il est maintenant temps d'atteindre la finale et d'être champion. C'est la vérité", a-t-il commenté dans un entretien accordé au Guardian.

Le PSG a approché Tite... qui a refusé pour privilégier le Brésil

Désireux de rester avec un "esprit sain" sur le plan mental face à la pression de sa profession, Tite a défendu le bilan de son groupe, qui a terminé en tête des qualifications de la zone Amérique du Sud avec 5 points de plus que l'Argentine et en marquant 13 réalisations supplémentaires que la lauréate de la Copa America 2021. Invaincu depuis 29 matchs lors des éliminatoires au Mondial (2018 et 2022 cumulés) le Brésil demeure la sélection la plus "enviée" de la planète selon le technicien, notamment à travers l'héritage laissé par Pelé, Zagallo, Tostão et Garrincha.

Tite a également reconnu avoir été approché par plusieurs grands clubs européens ces dernières saisons. Le Real Madrid, le Sporting et le PSG. Le club de la capitale a tenté de le convaincre de succéder à Unai Emery (en mai 2018, ndlr) mais s'est heurté à un refus catégorique. "Ils voulaient me parler mais j'ai dit non, je ne veux pas, je ne le ferai pas. Je leur ai dit 'je ne veux pas envisager autre chose (que la sélection). Je veux être concentré sur mon travail'. Après on verra, c'est une autre histoire", a expliqué celui qui désire "gagner la Coupe du monde" et décidera de son futur après la compétition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.