Bleus : Le Qatar, l'avenir de Deschamps, Zidane... Les confidences de Le Graët

Bleus : Le Qatar, l'avenir de Deschamps, Zidane... Les confidences de Le Graët©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365 : publié le mercredi 16 novembre 2022 à 20h15

Invité de l'émission 'Rothen s'enflamme' sur les antennes de RMC Sport, Noël Le Graët a effectué un point sur l'actualité autour des Bleus. Assurant notamment qu'il n'avait jamais contacté Zinédine Zidane pour le poste de sélectionneur, le patron de la FFF a affiché sa croyance sur le fait que Didier Deschamps n'allait pas arrêter.



L'objectif de la prochaine Coupe du Monde pour les Bleus, qui sont arrivés ce mercredi à Doha, est le dernier carré. Noël Le Graët l'a répété ce mercredi soir sur les antennes de RMC Sport. "Je ne dis pas qu'on a la meilleure équipe actuellement, mais je dis qu'on a une bonne équipe avec l'objectif de bien jouer et de donner du plaisir à ceux qui regardent", a clamé le patron de la FFF, certain de la qualité du groupe à disposition de Didier Deschamps en dépit, notamment des forfaits récents de Presnel Kimpembe et Christopher Nkunku. "On a tout ce qu'il faut pour être présent, en tout cas sportivement".

Pas de "contacts directs" avec Zidane, et le souhait de voir Deschamps continuer

S'attendant à être bien reçu et à ce que la France se comporte de la bonne manière au Qatar, le président de la FFF s'est montré surpris par l'ambiance autour de la compétition qui commencera dans 4 jours avec la rencontre opposant le Qatar à l'Équateur. "Il y a dix ans, il y a eu des petites réflexions et d'un coup, depuis trois mois, ça se déchaîne alors que les rapports n'ont jamais été aussi bons entre la France et le Qatar", a soutenu Le Graët.


L'avenir de Didier Deschamps a également été évoqué, alors que le sélectionneur national sera en fin de contrat au terme de la compétition et qu'une place en demi-finale le placerait en position de force pour possiblement continuer son aventure entamée il y a plus de 10 ans. "Je ne crois pas (qu'il va arrêter, ndlr). En tout cas, ce n'est pas mon souhait et c'est tout à fait clair. Moi, j'ai l'habitude de le recevoir à Guingamp quand il y a de grandes décisions à prendre et après l'Euro, la question pouvait se poser. On a passé une journée à parler de ça et on était en phase. Les joueurs l'aiment et ça, c'est l'important", a souligné le président de la FFF. Sondé sur la possibilité de voir Zinédine Zidane succéder à "DD", il a assuré n'avoir "jamais avoir eu de contacts directs" même si il a vu Zidane lors de la dernière cérémonie  du Ballon d'Or. "Des rendez-vous pour parler du futur de l'équipe de France ? Non, jamais (...) C'est quand même quelqu'un qui a un palmarès assez au-dessus du lot. On ne peut pas parler de lui tant que quelqu'un est en place", a-t-il affirmé.

"Les SMS ? Je ne sais même pas les écrire"

Alors que les Bleus ont annoncé mardi soutenir les ONG œuvrant pour la protection des droits humains au Qatar, Le Graët a confirmé qu'Hugo Lloris n'allait pas porter le brassard LGBT. "Non il ne le fera pas. Il respectera ce que décide la fédération, l'UEFA et la FIFA. Cela n'empêche pas aux fédérations d'apporter leur aide", a souligné le président de la FFF. Accusé d'avoir envoyer des SMS à diverses employées de la FFF, il a réfuté les accusations du magazine So Foot, contre qui il a déposé une plainte. "Je ne sais même pas les écrire. Pour le moment, j'ai porté plainte. Je n'ai pas envoyé de SMS. Il n'y a pas de SMS de ma part", a-t-il expliqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.