Bleus : La chaleur ne devrait pas jouer

Bleus : La chaleur ne devrait pas jouer©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le lundi 21 novembre 2022 à 17h43

L'équipe de France entre dans sa Coupe du Monde mardi soir contre l'Australie.



Pour les Bleus, les choses sérieuses débutent mardi. Champions du monde depuis quatre ans et demi - une longévité unique dans l'histoire de la Coupe du Monde puisque la 22eme édition se dispute en automne, au Qatar pour la première fois - les Bleus ouvriront leur tournoi face à l'Australie, mardi soir. Les hommes de Didier Deschamps entameront la défense du titre acquis en Russie le 15 juillet 2018 (4-2 vs la Croatie) contre l'Australie à 22 heures, heure locale, 20 heures en France. Un horaire qui ne devrait pas faire trop souffrir les organismes français.

Une vingtaine de degrés mardi soir a priori

A cette période de l'année, il fait évidemment bien meilleur dans le petit pays gazier du Golfe qu'en France. Il fait une trentaine de degrés actuellement au maximum dans la journée au Qatar quand le soleil « tape ». Et la température a baissé depuis l'arrivée de l'équipe de France, mercredi dernier. En outre, la nuit tombe vite là-bas, aux alentours de 16h30, et la température baisse alors sensiblement. Dimanche, il faisait ainsi 22 degrés à 22 heures à Doha, la capitale qatarienne. Les Français ne devraient donc pas souffrir de la chaleur pour leur entrée en lice.


« Ce ne sont pas des conditions exceptionnelles. Les Coupes du Monde au Mexique en 86 et aux Etats-Unis en 94 avaient laissé beaucoup de traces sur les organismes, jusqu'à 4 à 5 kg perdus par match pour certains joueurs », détaille Christophe Geoffroy, le kiné des Bleus, auprès de l'Equipe. Au Qatar, il y a également la climatisation, dont il faut se méfier. Certains supporters se sont ainsi plaints d'avoir froid dans les tribunes lors du match d'ouverture entre le Qatar et l'Equateur, dimanche. « Les clims et les "chaud/froid" sont agressifs pour l'organisme et potentiellement favorisent les problèmes ORL et bronchopulmonaires. La consigne est donnée de les supprimer si possible ou de les mettre au plus bas pour éviter de passer d'un bain de soleil à un congélateur en rentrant dans un vestiaire ou l'hôtel », a souligné Franck Le Gall, le médecin de l'équipe de France, qui bénéficiera donc de conditions plaisantes a priori contre l'Australie qu'elle avait déjà affrontée en ouverture il y a quatre ans (succès laborieux 2-1). Même topo normalement ensuite contre le Danemark (début à 19 heures, heure locale toujours) et la Tunisie (18 heures).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.