Bleus : Hernandez veut convaincre Deschamps

Bleus : Hernandez veut convaincre Deschamps©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 02 septembre 2021 à 21h15

Ce jeudi, au lendemain du nul de l'équipe de France face à la Bosnie (1-1), Théo Hernandez s'est présenté en conférence de presse à deux jours du match face à l'Ukraine (samedi, 20h45).


L'équipe de France n'a pas repris de la meilleur manière possible les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 en concédant un match nul face à la Bosnie, mercredi soir à Strasbourg (1-1). Toutefois, les Bleus demeurent en tête du groupe D, avec un total de 8 points en 4 matchs et une avance de 4 unités sur leur premier poursuivant, l'Ukraine. Justement, samedi à Kiev (20h45), les joueurs dirigés par Didier Deschamps devront se mesurer à la sélection dirigée par Oleksandar Petrakov, nommé le 18 août dernier à la place d'Andreï Chevtchenko.

"J'ai des choses à améliorer"

En attente de sa première cape, Théo Hernandez a mis en exergue son bonheur d'être présent avec la sélection. "C'est une fierté pour moi d'être ici dans la sélection. Je suis très content d'être ici. Maintenant, je vais travailler tous les jours pour que Didier (Deschamps, ndlr) soit content de moi. Ils sont tranquilles (les joueurs, ndlr) avec moi. Il y a des très grands joueurs, moi je vais continuer à travailler. J'ai des choses à améliorer, mais j'ai 23 ans. Quand Didier m'a appelé, j'étais très heureux", a-t-il expliqué. Désireux d'être performant sous le maillot de l'AC Milan afin de se faire une place chez les Bleus, le latéral a également valorisé le retour du public avant le match des Bleus à Kiev.

Auteur de 13 buts en Serie A depuis son arrivée au Milan en 2019, il est aussi revenu sur les différences avec son frère, Lucas, champion du monde 2018 avec les Bleus et qui compte 28 sélections. "Parfois on rigole sur le fait que je vais lui prendre le poste. Ce sont des trucs de frères! Chacun a ses qualités. Je suis peut-être plus rapide, mais c'est à l'entraîneur de voir. C'est mon frère, je l'aime beaucoup, j'aurais aimé qu'il soit ici, mais j'espère qu'il sera ici la prochaine fois", a-t-il indiqué alors que Lucas, le latéral du Bayern Munich a été opéré du genou gauche et a effectué son retour à l'entraînement du club munichois à la mi-août.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.