Bleus : Deschamps présente ses "sincères condoléances" après la mort d'un travailleur migrant

Bleus : Deschamps présente ses "sincères condoléances" après la mort d'un travailleur migrant©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365 : publié le vendredi 09 décembre 2022 à 21h20

Ce vendredi en conférence de presse, Didier Deschamps a également évoqué le décès d'un travailleur décédé pendant le Mondial 2022 alors qu'il travaillait sur le camp de base de l'Arabie Saoudite. Le sélectionneur des Bleus a rappelé être en compétition ne s'est pas montré " insensible" ou "dans une bulle" concernant la thématique des droits humains au Qatar.



Un sujet forcément "sensible". Mercredi, Doha et la FIFA ont confirmé le décès d'un travailleur migrant - victime d'une chute accidentelle - alors qu'il travaillait sur le camp de base de l'Arabie Saoudite, sans que la date de ce tragique incident ne soit précisée. Comme relaté par The Athletic, l'homme d'une quarantaine d'années, prénommé Alex et ressortissant des Philippines, aurait succombé à une chute accidentelle alors qu'il intervenait sur le parking d'un hôtel servant de camp de base à la sélection entraînée par Hervé Renard. Ce vendredi en conférence de presse, Didier Deschamps a exprimé son sentiment sur le thème, à la veille de France-Angleterre en quart de finale du Mondial 2022 (samedi, 20 heures).

"Malheureusement le sportif n'a pas la capacité à régler les problèmes des uns et des autres"

"Déjà, je présente mes sincères condoléances à la famille de ce travailleur, j'imagine leur immense douleur. Ma priorité, aujourd'hui, c'est le match contre l'Angleterre, mais je ne suis pas pour autant insensible, on n'est pas dans notre bulle, l'un n'empêche pas l'autre", a-t-il indiqué dans un premier temps. Tandis que la FFF avait annoncé qu'elle travaillait, avec d'autres fédérations, sur la mise en place d'un fonds d'indemnisation des victimes d'accidents du travail sur les chantiers de la Coupe du monde au Qatar, le sélectionneur national a botté en touche sur la question d'une importance accrue de ce fond après ce décès. "Chaque fédération fait des choses. Que voulez-vous que je réponde d'autre ? Ce n'est pas fuir la question. Nous sommes des sportifs, présents pour un évènement sportif. Malheureusement, le sportif n'a pas la capacité à régler les problèmes des uns et des autres", a confié Didier Deschamps, dans des propos retranscrits par L'Equipe.

Pour rappel, les autorités du Qatar ont fait savoir à The Athletic qu'une enquête a été ouverte sur le sujet. "Si elle conclut que les procédures de sécurité n'ont pas été suivies, l'entreprise fera l'objet d'actions en justice et d'importantes pénalités financières", a indiqué Doha. Le Comité suprême d'organisation du Mondial a lui assuré qu'il n'employait pas l'ouvrier décédé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.