Bleus : Deschamps ne lâche pas Griezmann

Bleus : Deschamps ne lâche pas Griezmann©Media365

Rédaction Media365, publié le mardi 30 août 2022 à 22h00

Malgré une situation compliquée à l'Atlético de Madrid, Antoine Griezmann conserve la confiance de Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus.



Malgré son statut de champion du monde, Antoine Griezmann a perdu sa place de titulaire à l'Atlético de Madrid depuis le début de la saison. Un déclassement qui n'est cependant pas du tout dû à ses performances sportives sur le terrain. S'il fait désormais banquette chez les Colchoneros et ne se contente que des bribes de matchs, c'est à cause d'un désaccord entre la direction de l'Atlético et celle de FC Barcelone, le club auquel il appartient toujours.

Diego Simeone, le coach des Matelassiers, a reçu comme consigne de n'accorder que 30 minutes maximum par match à son attaquant français. Le club veut éviter à avoir payer les 40 millions d'euros de l'indemnité de transfert de Griezmann au sortir de cet exercice et pour cela il doit veiller à ce que ce dernier ne dispute pas plus de 50b% des matchs de l'équipe. Tant qu'il rentre en deuxième période, le compteur de rencontres disputées de sa part n'est pas implémenté.

Griezmann peut dormir sur ses deux oreilles

Cette situation est pour le moins particulière et elle commence à agacer le joueur. Certes, à l'entrainement et lors des matchs, « Grizou » n'affiche aucune frustration, mais il se dit qu'il est de plus en plus préoccupé. Selon L'Equipe, il a demandé à sa direction que son cas soit clarifié avant la fermeture du mercato. Son souhait est de rester à l'Atlético, mais il n'exclut absolument rien pour son futur.

La situation de Griezmann est bien sûr surveillée avec une grande attention par Didier Deschamps. Le sélectionneur tricolore a pris le soin d'appeler celui qui fait partie de ses cadres. Il lui a indiqué qu'il préférerait le voir bénéficier d'un temps de jeu plus conséquent. Mais, parallèlement, il lui a aussi manifesté toute sa confiance. A priori, le Mâconnais peut être tranquille. Même si son horizon dans la capitale espagnole restait bouché, il ne risque pas de perdre sa place dans le groupe France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.