Bleus - Deschamps : "C'est un match de foot, et ça doit rester un match de foot"

Bleus - Deschamps : "C'est un match de foot, et ça doit rester un match de foot"©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le mardi 13 décembre 2022 à 14h42

A la veille de la demi-finale du Mondial 2022 entre l'équipe de France et le Maroc (mercredi, 20 heures) Didier Deschamps s'est présenté en conférence de presse et a tenu des propos élogieux sur son futur opposant. Hugo Lloris a lui appelé les Bleus à entrer dans la rencontre de façon très intense.



Les récupérations politiques autour du France-Maroc à venir n'intéressent pas Didier Deschamps. Ce mardi, le sélectionneur des Bleus l'a avoué en conférence de presse à la veille la demi-finale du Mondial 2022 face à la formation de Walid Regragui. "C'est un match de foot, et ça doit rester un match de foot. On connait l'historique. Il y a beaucoup de passion mais en tant que sportif, j'aime bien rester à ma place", a confié le sélectionneur national, dans des propos retranscrits par Le Parisien. Désireux de trouver une solution afin de percer la muraille adverse qui n'a encaissé qu'un seul but dans le tournoi (contre son camp face au Canada, ndlr), Deschamps n'a pas voulu réduire le Maroc à ses seules capacités défensives. "Elle aussi a des qualités offensives mais c'est l'équipe qui a le mieux défendu avec une très bonne organisation, rationnelle. Ils se trouvent bien", a-t-il noté.

"Une dynamique positive s'est installée" chez les Bleus

Persuadé que "l'unique vérité vient du rectangle vert", il ne s'est pas montré surpris par son équipe, qui va disputer une nouvelle demi-finale 4 ans après celle face à la Belgique lors du Mondial en Russie. "Les cadres jouent très bien leur rôle. Une dynamique positive s'est installée. Au quotidien, c'est un plaisir et du bonheur d'être avec ce groupe et le staff aussi. Le meilleur ciment, c'est le match", a jugé Deschamps, qui n'a pas considéré l'ambiance qui attendra les Bleus comme hostile. "Les joueurs sont prévenus. Ce n'est pas ça qui fait marquer des buts ou en prendre. Mais tant mieux pour eux. Ce n'est pas en demi que l'ambiance va être inférieure", a expliqué le sélectionneur de l'équipe de France alors que le stade Al-Bayt sera largement acquis à la cause du Maroc.

Lloris : "Essayer de percer le mur marocain suffisamment tôt dans le match"

Également présent en conférence de presse, Hugo Lloris a mis en exergue son grand respect pour le parcours réalisé par le Maroc. "On ne peut avoir que de l'admiration et du respect pour leur parcours. Il n'y a pas de hasard à ce niveau. Quand vous êtes capables de battre la Belgique, d'éliminer l'Espagne, le Portugal et finir en tête de son groupe, c'est qu'il y a beaucoup de qualités", a prévenu le capitaine des Bleus, qui s'est montré conscient de l'impératif de démarrer "fort" le match, afin de s'éviter une mauvaise surprise. "Il faudra de la patience, mais aussi attaquer fort pour essayer de percer le mur marocain suffisamment tôt dans le match, se faire plaisir ensemble dans l'effort dans la difficulté et se surpasser. (...) C'est une demi-finale de Coupe du monde, une opportunité unique", a-t-il expliqué. Par ailleurs, il a souligné la "sérénité" et la "tranquillité" de Didier Deschamps, qui demeure une véritable inspiration pour les champions du monde en titre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.