Bleus - Coman : "Le statut de favori ne donne pas de but d'avance"

Bleus - Coman : "Le statut de favori ne donne pas de but d'avance"©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 01 décembre 2022 à 17h00

En conférence de presse, Kingsley Coman est revenu sur la défaite face à la Tunisie (1-0). L'esprit tourné vers le 8ème de finale face à la Pologne, prévu dimanche (16 heures), il a nuancé les commentaires présentant l'équipe de France comme la grande favorite de cette opposition contre les coéquipiers de Robert Lewandowski.


Avec une équipe largement remaniée, et dans la polémique, l'équipe de France s'est inclinée lors de son dernier match de poules du Mondial 2022 face à la Tunisie (1-0). Pour autant, Kinglsey Coman a expliqué ce jeudi que la dynamique générale des Bleus ne s'était pas cassée en raison de ce premier revers dans le tournoi, et le premier depuis 2010 en phase de poules du Mondial. "On est déjà remobilisé. Forcément, on veut gagner tous les matchs mais ça ne va pas impacter notre humeur au jour le jour", a avancé l'attaquant, dans des propos retranscrits par Le Parisien.


Priver Lewandowski du ballon afin de minimiser son influence
Avouant que le groupe tricolore avait regardé avec une certaine attention la défaite de la Pologne concédée face à l'Argentine dans la soirée de mercredi (2-0), il a confié que la surprise ne sera pas au rendez-vous dimanche, lors du 8ème de finale face aux coéquipiers de Robert Lewandowski, son ancien partenaire sous le maillot du Bayern Munich. "On a souvent joué des équipes comme ça, on ne sera pas surpris par leur style de jeu. Ils ont une très grande force en contre-attaque", a souligné Coman, qui a minimisé l'impact du statut de favori conféré aux Bleus par les observateurs. "Le statut de favori ne donne pas de but d'avance, au contraire même. Le statut n'est pas important, on va faire le maximum", a-t-il expliqué, avec en mémoire la douloureuse élimination vécue en 8ème de finale de l'Euro 2021 face à la Suisse (3-3 ; 4 tirs au but à 5).

Désireux de faire le maximum afin que Robert Lewandowski ne trouve pas le chemin des filets d'Hugo Lloris, Coman a livré son conseil afin de réduire l'influence du capitaine de la Pologne, qui a inscrit son premier but lors d'un Mondial face à l'Arabie Saoudite, en phase de poules (2-0). "Le mieux, c'est qu'il n'ait pas la balle, qu'il n'ait pas d'occasions à se mettre sous la dent. On ne sera pas focalisé que sur un joueur. C'est un joueur de pointe donc il faut limiter leurs occasions et avoir le plus souvent la balle".


Vos réactions doivent respecter nos CGU.