Bleus : Ces (nombreux) supporters qui boycottent le Qatar

Bleus : Ces (nombreux) supporters qui boycottent le Qatar©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 17 novembre 2022 à 20h05

Il ne devrait y avoir que 100 supporters des Irrésistibles Français présents au Qatar, contre 650 en Russie à l'occasion du Mondial 2018. Parmi ces nombreux absents, le boycott est une raison principalement évoquée et assumée.



Si le président des Irrésistibles Français, Hervé Mougin, est présent au Qatar afin de faire notamment le lien avec le fan club indien qui tente de mettre un maximum d'ambiance pour les Bleus, ce n'est pas le cas de tous les supporters. Même les plus assidus... Ainsi Soufyane, incontournable depuis l'Euro 2016, avait déjà fait le choix de boycotter les éliminatoires. Il s'en explique pour Ouest-France : "J'ai commencé à réfléchir en 2010, date de l'attribution. Mais au début, c'était plus lié à la corruption qui a entouré ce choix, et au fait que ce n'était pas du tout un pays de foot." Les révélations des innombrables morts sur les chantiers des stades l'ont achevé : "Ça s'est ajouté à toutes les dérives du pays, les droits humains, l'écologie... Forcément, c'est très frustrant, mais j'ai décidé d'être totalement cohérent."

"Tout ce que le foot business a de pire (...) Pour eux, tout se règle par l'argent !"

Un autre suiveur des Bleus, fidèle depuis près de dix ans, a décidé de dire stop pour ce Mondial qui ne s'annonce décidément pas sous les meilleurs auspices. Il nous détaille un ras-le-bol global qui date surtout du Covid : "On devait changer, mais c'est pire qu'avant. L'UEFA a dû tout faire pour finir la C1 à huis clos en 2020, avec le Final Eight, afin de ne pas couler financièrement. Sans les supporters, le football n'est rien. Ce Mondial au Qatar symbolise vraiment tout ce que le foot business a de pire, on leur a donné pour de mauvaises raisons. Ils ont même engagé des Fan Leaders afin d'en faire la promotion sur les réseaux sociaux. Pour eux, tout se règle pour l'argent ! C'est une arnaque, il y a des pays qui sont plus fans de football dans le monde arabo-musulman, comme le Maroc, l'Algérie, l'Iran ou l'Indonésie."


Ce nerf de la guerre qui, pour beaucoup, est déjà un problème insoluble, tant un voyage potentiellement prolongé au Qatar est absolument hors de prix. Jeudi, à l'entraînement des Bleus à Doha, ce sont des élèves français locaux qui ont été invités (d'après L'Equipe). Ce supporter nous rappelle enfin que Gianni Infantino, le président de la FIFA, songe à d'ultimes barrages une semaine avant le début de son premier Mondial à 48 équipes, dans quatre ans (aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique) : "Mais se rend-il compte de ce que c'est, pour des fans, que d'organiser un déplacement ?" De moins en moins, visiblement. Voire plus du tout.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.