Bleus : Anelka revient sur son clash avec Domenech et la grève de Knysna

Bleus : Anelka revient sur son clash avec Domenech et la grève de Knysna
A lire aussi

Axel Allag, publié le mercredi 05 août 2020 à 16h38

Nicolas Anelka a évoqué certains passages de sa carrière dans le documentaire "Anelka, l'incompris", diffusé sur Netflix. Notamment le Mondial 2010 en Afrique du Sud.

Depuis ce mercredi, le documentaire " Anelka l'incompris " est désormais disponible sur Netflix, l'occasion pour l'ancien attaquant du PSG, d'Arsenal ou du Real Madrid, de revenir sur l'image dégagée auprès du public. Champion d'Europe en 2000 avec les Bleus, il est revenu sur son altercation avec son sélectionneur en 2010, à Knysna lors de la Coupe du Monde.

Alors que la France avait été terne lors de son match d'ouverture face à l'Uruguay (0-0), elle n'avait pas su se montrer à la hauteur face au Mexique lors de la rencontre suivante (défaite 2-0) et Anelka avait eu un accrochage avec Raymond Domenech, à la mi-temps du match. L'Équipe avait alors publié une Une qui fera le buzz, le lendemain matin : "Va te faire enculer, sale fils de pute". Soit les mots qu'aurait prononcés le joueur vers le sélectionneur d'alors.

Anelka dévoile l'origine de la grève de Knysna

L'intéressé a donné sa vision des faits dans le documentaire. "Je suis rentré frustré dans le vestiaire. (...) Tout à coup, le coach entre et sort mon nom. Quand il sort mon nom, avec toute la frustration qu'il y avait avant, c'est parti. C'est sorti parce que je n'admets pas que tu sortes mon nom comme si j'étais le fautif, comme si j'étais presque l'ennemi public numéro un, comme si c'était de ma faute en fait.

Moi, j'ai senti une agression. (...) (Sur la Une de L'Equipe) T'insultes la mère d'un coach, là, ils ont été dans l'étape au-dessus. Il y a la Champions League, là c'est la Ligue intersidérale. (...) Les gens qui me connaissent savent très bien que si j'avais dit ce qui est sorti dans la presse, j'aurais assumé", a-t-il indiqué.



Renvoyé du groupe de l'équipe de France et d'Afrique du Sud par la FFF, Anelka a ensuite expliqué l'origine de la grève de Knysna. Lui avait tenté de motiver le groupe des Bleus pour le dernier match de poule face à l'Afrique du Sud (perdu 2-1) mais en réponse, ses partenaires voulaient marquer le coup afin de répondre à la décision de la FFF d'exclure Anelka. D'abord en ne s'adressant pas aux médias, et ensuite en refusant de s'entraîner.

"Ils ont décidé tous ensemble et j'étais là : 'demain, on parlera plus à la presse et en signe de protestation, on n'ira pas s'entraîner.' (...) Je reçois un coup de fil de Pat Evra qui me dit : 'on ne pourra pas faire ce qu'on avait dit. Il y a des enfants qui viennent. Des supporters de l'équipe de France, donc on va signer pour tous les fans et quand on finit, on remonte (dans le bus).' Et il s'est passé ce qu'il s'est passé derrière. Je le regarde à la télévision, c'était extraordinaire, c'était un film", a commenté Anelka.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.