Argentine : Scaloni s'attend à une grosse opposition contre la Colombie

Argentine : Scaloni s'attend à une grosse opposition contre la Colombie©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 31 janvier 2022 à 22h10

Avant d'affronter la Colombie, dans la nuit de mardi à mercredi (00h30), Lionel Scaloni, le sélectionneur de l'Argentine, a expliqué s'attendre à une belle opposition contre un opposant qui se situe à la sixième position des éliminatoires de la zone Amérique du sud et devra cravacher pour se rendre à la Coupe du monde.


L'Argentine va-t-elle continuer son impressionnante série de matchs sans connaître la défaite ? Jusqu'ici, la sélection entraînée par Lionel Scaloni totalise 28 matchs d'invincibilité. Victorieuse face au Chili lors de sa dernière sortie grâce notamment à un but d'Angel Di Maria (1-2) la sélection lauréate de la dernière Copa America va continuer son parcours dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, avec la réception de la Colombie, dans la nuit de mardi à mercredi (00h30).

"Le football leur a tourné le dos en termes de résultats"

Pour ce match, l'Argentine, déjà qualifiée pour la Coupe du monde 2022 et deuxième des éliminatoires derrière le Brésil, devra composer sans de nombreux éléments. En effet, Nicolas Otamendi, Leandro Paredes, Rodrigo De Paul et Nicolas Tagliafico seront tous suspendus pour la rencontre. Lionel Messi, lui, ne sera pas là non plus car non convoqué. Ce lundi, Lionel Scaloni, remis du Covid-19 qui avait empêché qu'il soit sur le banc contre le Chili, a expliqué s'attendre à une rencontre compliquée face à la Colombie. Défaits par le Pérou lors de son dernier match malgré une domination conséquente - 30 tirs mais seulement 2 cadrés - (0-1), les Cafeteros figurent à la sixième position des éliminatoires à 3 journées de la fin des qualifications. Pour rappel, seul le top 4 ira directement au Qatar, le cinquième étant reversé en barrage face à une équipe asiatique.


Ce lundi en conférence de presse, Lionel Scaloni a mis en exergue la qualité de son futur opposant, s'attendant à un match relevé. "En principe, c'est un rival important. Cela ne correspond pas à la réalité des matchs récents. Cela a généré beaucoup de situations et, malheureusement pour eux, le football leur a tourné le dos en termes de résultats. C'est difficile de prédire ce qui va se passer", a commencé le sélectionneur de l'Albiceleste dans des propos rapportés par Olé. Puis de continuer : " Parfois, le rival vous soumet. Le Chili perdait et nous a soumis. Mais il y a eu des moments précis où nous sommes sortis rapidement avec le ballon. Si nous étions meilleurs, nous aurions pu avoir plus d'opportunités. Demain -mardi- le match sera similaire, car le rival a des obligations. S'ils attaquent avec beaucoup de monde, nous allons avoir des espaces et nous devrons en profiter."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.