Argentine : Pour Scaloni, le match face aux Pays-Bas sera "très beau"

Argentine : Pour Scaloni, le match face aux Pays-Bas sera "très beau"©Panoramic, Media365

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 08 décembre 2022 à 23h20

En conférence de presse, Lionel Scaloni, le sélectionneur de l'Albiceleste, a livré ses sentiments à la veille du quart de finale du Mondial 2022 face aux Pays-Bas (vendredi, 20 heures).



Un remake de la demi-finale du Mondial 2014 et au delà-ça, une affiche mythique. Les Pays-Bas et l'Argentine se sont affrontés à déjà 5 reprises lors d'une phase finale d'une Coupe du monde, en 1974, 1978, 1986,  2006 et donc lors du Mondial au Brésil (0-0 , 4 tirs au but à 2 pour la seconde). A la veille de la 6ème confrontation à élimination directe, qui se déroulera à Lusail vendredi (20 heures), Lionel Scaloni s'est présenté en conférence de presse afin de dire le bien qu'il pensait de cette affiche face à la sélection de Louis Van Gaal. "On va tout donner pour notre pays. Mais c'est le foot, c'est du sport. J'espère qu'on sera heureux du résultat. Sinon, j'espère que les gens se seront identifiés à nous", a indiqué celui qui occupe le poste de sélectionneur de l'Albiceleste depuis 2018, dans des propos relatés par l'AFP.

Un marquage individuel sur Messi ? L'Argentine pourrait aussi "faire des changements"

Convaincu que le match de vendredi "sera très beau", il a également esquissé l'idée d'une opposition tactique, ce qui ne variera pas de l'habitude. "On est habitués à ce que nos adversaires arrivent avec des choses différentes. On est parfois confrontés à du marquage individuel sur Messi. Peut-être que nous aussi on va faire des changements", a glissé Scaloni. Valorisant un adversaire "très fort" et doté d'une "vision claire", il a également mis en exergue l'envie d'avancer de l'Albiceleste, qui pourrait retrouver le Brésil en demi-finale du tournoi le 13 décembre prochain, en cas de qualifications des deux rivaux. Mais pour le moment, on en est pas encore là. "On sait qu'il y a une grande histoire entre ces deux équipes. En 2014, j'étais à la maison, en famille. J'ai adoré. Aujourd'hui, c'est une fierté de pouvoir jouer ce genre de match", a sobrement commenté Scaloni.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.