Amical : Le Brésil tient sa revanche face à la Nationalmannschaft

Amical : Le Brésil tient sa revanche face à la Nationalmannschaft©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le mardi 27 mars 2018 à 22h45

Humilié par l'Allemagne lors de la Coupe du Monde 2014, le Brésil a pris sa revanche ce mardi soir. La Seleção s'est imposée sur le plus petit des scores à Berlin.

Suite à son large succès de la semaine passée contre la Russie (3-0), le Brésil a su rester mobilisé pour enchaîner lors du choc de mardi soir face à l'Allemagne. Humiliée par les troupes de Joachim Löw lors de la Coupe du Monde 2014 (7-1), la Seleção n'a pas raté l'occasion de prendre sa revanche du côté de Berlin. Et ceci malgré l'absence de Neymar (cheville). Avec quatre rescapés du fiasco de Belo Horizonte (Willian, Fernandinho, Marcelo et Paulinho), les hommes de Tite ont livré une prestation des plus sérieuses sur la pelouse de l'Olympiastadion.1 frappe cadrée pour les AllemandsAidé par une boulette de Kevin Trapp, c'est le Citizen Gabriel Jesus qui a donné l'avantage aux visiteurs en fin de première période (38eme). Bien en place dans un schéma en 4-3-3 (contre le traditionnel 4-1-4-1), le Brésil s'est montré discipliné tactiquement pour empêcher que la Nationalmannschaft ne puisse développer son jeu (1 frappe cadrée pour les Allemands). En seconde période, ce sont d'ailleurs les coéquipiers de Thiago Silva qui ont commencé par se procurer les meilleures occasions par l'intermédiaire de Willian (55eme), Paulinho (56eme), Coutinho (58eme) et Jesus (68eme), qui a failli profiter d'une sortie ratée du gardien allemand du PSG pour faire le break.Le Brésil envoie un messageMalgré un certain relâchement en fin de match (Julian Draxler a eu une belle possibilité dans les arrêts de jeu), il s'agit d'un succès globalement maîtrisé qui va faire le plus grand bien aux Brésiliens. Mais plus qu'un sentiment de revanche, c'est celui d'être sur la bonne voie qui doit dominer à quelques semaines du début du Mondial russe. L'Allemagne était certainement dans un jour sans (Thomas Müller ou encore Mesut Özil étaient absents), mais un message a été envoyé : il est temps d'oublier « le choc du Mineirão » et de se comporter comme un prétendant digne de ce nom pour un nouveau sacre mondial.Les équipes de départAllemagne : Trapp - Kimmich, J.Boateng, Rüdiger, Plattenhardt - Gündogan, Kroos - Goretzka, Draxler, L.Sané - M.GomezBrésil : Alisson - D.Alves, T.Silva, Miranda, Marcelo - Fernandinho, Casemiro, Paulinho - Willian, G.Jesus, Coutinho

Vos réactions doivent respecter nos CGU.