Algérie : Belmadi s'en prend à Delort et Nice

Algérie : Belmadi s'en prend à Delort et Nice©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le jeudi 07 octobre 2021 à 18h05

En conférence de presse ce jeudi, Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie, a expliqué que son attaquant Andy Delort voulait mettre la sélection algérienne entre parenthèses dans l'optique de se concentrer sur son nouveau challenge à Nice. L'attaquant a offert sa réponse.


Finalement, Djamel Belmadi a bien évoqué le sujet, ce jeudi en conférence de presse. L'absence d'Andy Delort dans la liste des joueurs de l'Algérie convoqués pour les rencontres face au Niger,s les 8 et 12 octobre prochain dans le cadre des qualifications à la Coupe du Monde 2022, a beaucoup fait parler. Le sélectionneur des Fennecs a pris la parole devant les médias, revenant sur la raison de la non-convocation de l'attaquant, régulièrement appelé lors des derniers rassemblements. "Il y a un petit mois, j'ai reçu une information d'acteurs du football qu'au moment de sa signature à Nice, Delort aurait signé un document comme quoi il n'irait pas à la CAN (en janvier 2022, ndlr). Ça m'a ébranlé mais je me disais wait and see", a-t-il d'abord expliqué.

Une discussion "houleuse" entre Belmadi et Delort

Par la suite, il est entré dans les détails, et particulièrement le message envoyé par Delort - international algérien depuis 2019."Il y a quatre ou cinq jours, il m'envoie un message (...) en me disant vouloir 'privilégier son club' parce qu'il veut devenir titulaire. Il estime qu'il va devoir se battre avec Dolberg et Gouiri. Et que pour ça il doit mettre l'équipe nationale 'entre parenthèses', mais uniquement pendant un an. Donc pas de CAN..", a commenté avec dépit l'ancien joueur de l'OM. "J'ai eu une discussion houleuse avec lui. Après cette discussion houleuse où je l'ai blâmé ainsi que son club, j'ai discuté avec son directeur sportif qui m'a expliqué souhaiter que ses internationaux africains ne fassent pas la CAN. C'est oral. On est pas obligé de l'accepter", a-t-il continué.

Delort pointe son rôle en sélection afin d'expliquer son choix

L'explication est donc pour le moins claire, et Andy Delort, lui, s'est exprimé sur la situation, dans des propos accordés à L'Equipe. Il a confirmé son désir de faire une pause avec l'Algérie. "C'est le fruit d'une longue réflexion dont j'ai pu faire part à Djamel lors d'une discussion entre hommes. Mais il y a beaucoup de paramètres qui entrent en compte : tout d'abord, et c'est très important, le rôle qui est le mien en sélection", a-t-il assuré, en référence à ses 4 titularisations en 11 sélections. Puis de poursuivre : "Je viens d'arriver dans un club où l'exigence et la concurrence sont beaucoup plus élevées, je veux mettre toutes les chances de mon côté. J'espère simplement que mon choix sera compris, les gens me connaissent, je suis quelqu'un d'entier et je donne toujours tout. Je pense que ce choix est important pour moi cette saison, mais je ne prends pas ma retraite internationale", a-t-il commenté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.