Coupe du Monde féminine : L'édition 2023 élargie à 32 équipes

Coupe du Monde féminine : L'édition 2023 élargie à 32 équipes©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 31 juillet 2019 à 23h05

La Conseil de la FIFA a approuvé mercredi à l'unanimité l'élargissement de la Coupe du Monde féminine à 32 équipes à compter de l'édition 2023. Le pays organisateur de la compétition sera désigné en mai 2020.



C'était dans l'air depuis des mois, c'est désormais acté. La prochaine Coupe du Monde féminine, qui se déroulera en 2023, se disputera avec 32 équipes. Le Conseil de la FIFA en a décidé ainsi à l'unanimité ce mercredi. « Le succès retentissant de la Coupe du Monde féminine cette année en France a montré qu'il était important de surfer sur cette vague et de prendre des mesures concrètes afin d'encourager la croissance de la discipline, a expliqué Gianni Infantino dans le communiqué de la Fédération internationale. Je suis heureux de voir cette proposition - qui ne sera pas la dernière − devenir une réalité. L'élargissement ne se limite pas aux huit équipes supplémentaires, il signifie aussi que maintenant, des dizaines d'autres associations membres mettront en place des programmes de développement du football féminin en sachant qu'elles ont de réelles chances de se qualifier. La Coupe du Monde Féminine est le levier le plus important pour la professionnalisation de ce sport, mais elle n'a lieu que tous les quatre ans et ne constitue que le sommet d'une gigantesque pyramide. »

Quelles répartitions des nouvelles places pour chaque Confédération ?

Avec cette modification du règlement, le calendrier pour désigner le(s) pays hôte(s) de l'édition 2023 est modifié. Le processus arrivera à son terme en mai 2020, alors que la date limite de dépôt des dossiers est fixée à décembre prochain. En attendant, « l'administration de la FIFA lancera également un processus de consultation avec les confédérations afin de mettre au point une proposition concernant la répartition des places, laquelle sera ensuite soumise à l'approbation du Conseil. » Tout le système de qualification devra être revu dans les prochains mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.