Coupe de la LigueHuitièmes de finale
Stade de la Source - Arbitre J. Miguelgorry
Terminé
  1. 69′ Lopy
  1. 80′ Diaby
  2. 39′ E. Cavani

Geoffrey Steines, publié le 18 décembre

Sur une pelouse rendue très compliquée par les conditions météo et après avoir été rejoint au score en seconde période, le PSG a finalement éliminé Orléans de la Coupe de la Ligue mardi sur un exploit de Moussa Diaby (1-2). Un 43eme succès de rang dans les Coupes nationales pour le club de la Capitale.

Le debrief
Cette fois, le piège n'était pas si loin de se refermer sur les Parisiens. Mais comme toujours sur leurs 43 derniers matchs dans les Coupes, ils ont fini par avoir le dernier mot. Dans des conditions de jeu rendues compliquées par un terrain abimé qui s'est dégradé au fil des minutes en raison de la pluie, et rejoint au score au beau milieu de la seconde période sur le seul tir cadré d'Orléans, le PSG a attendu les 10 dernières minutes pour inscrire le but de la qualification. C'est un exploit personnel de Moussa Diaby, tout juste entré en jeu, qui a envoyé le club de la Capitale en quarts de finale de la Coupe de la Ligue (1-2). Mais les difficultés rencontrées par le leader incontesté de L1, relatives à la vue de sa maîtrise collective sur les débats (69% de possession et 8 tirs cadrés), confirment qu'il a du mal à finir l'année dans les compétitions nationales, après avoir concédé deux nuls de suite en championnat, à Bordeaux (2-2) puis à Strasbourg (1-1). A la décharge des Parisiens, ils disputaient leur quatrième match de suite à l'extérieur toutes compétitions confondues à une période de l'année où il n'est pas si simple d'enchaîner.

Avec un onze de départ encore remanié, même si Thomas Tuchel n'avait pas fait tourner dans les proportions imaginées. De son côté, et malgré sa mauvaise passe en L2, dont elle occupe la 11eme place après n'avoir pris qu'un point sur les six dernières journées, l'USO a fait ce qu'il fallait pour rester le plus longtemps possible dans le match, avec surtout beaucoup de courage pour courir sans cesse après le ballon sans avoir grand-chose à se mettre sous la dent. Jusqu'à saisir la seule opportunité laissée par l'adversaire pour faire chavirer le Stade de la Source. D'inéluctable, parce que le PSG semblait en contrôle de la situation, l'issue est devenue plus incertaine et c'est de Diaby qu'est venue la délivrance pour les Parisiens. Avec plus de justesse, Kylian Mbappé, lui aussi sorti du banc, aurait aussi dû éviter à son équipe une ultime frayeur à la dernière minute du temps additionnel. Mais le quintuple tenant de la Coupe de la Ligue sera au rendez-vous du tour suivant, et c'est bien là l'essentiel pour lui. Tout ce qu'il retiendra de cette soirée, même.
Le film du match
1ere minute
D'une transversale impeccable, T.Silva change d'aile pour trouver Bernat sur la gauche. Le latéral espagnol repique dans l'axe et cherche Di Maria. Sa passe est contrée, mais le ballon revient dans la course de Choupo-Moting, qui déclenche la frappe en pivot. T.Renault sort une parade réflexe des deux poings.

41eme minute (0-1)
Marquinhos trouve bien Di Maria entre les lignes. Sur son contrôle, l'Argentin se retourne et délivre un ballon parfait dans le dos de la défense pour Cavani, qui conclut en lobant parfaitement T.Renault, sorti au point de penalty.

45eme minute
Coup-franc excentré sur la droite à plus de 30 mètres pour le PSG. Dani Alves prend directement sa chance et envoie une frappe flottante extrêmement vicieuse, sur laquelle T.Renault doit s'employer pour repousser des deux poings.

48eme minute
Servi par Di Maria, Dani Alves cherche Choupo-Moting, mais trouve finalement Bernat, qui évite de justesse la sortie de but. La défense d'Orléans repousse difficilement sur Cavani, qui est contré deux fois avant de glisser le ballon dans un petit trou. T.Renault s'interpose du pied droit à bout portant.

65eme minute
D.Alves anticipe bien une relance de Bouby et intercepte pour Cavani. L'attaquant uruguayen s'avance sans être attaqué et délivre une ouverture millimétrée pour Mbappé, parti à la limite du hors-jeu pour buter sur la bonne sortie de T.Renault. Sur le corner qui suit, D.Alves trouve la tête de Marquinhos, dont la reprise frôle le poteau droit du but orléanais.

70eme minute (1-1)
Orléans profite d'une relance trop tranquille du PSG pour presser les Parisiens et contraindre Nkunku à une faute de passe. Avounou intercepte le ballon et sert Lopy, qui s'avance sereinement avant de déclencher une frappe du droit qui se loge dans le petit filet opposé de Buffon, trop court sur cette action.

81eme minute (1-2)
Servi par Draxler, M.Diaby défie en solitaire toute la défense d'Orléans. Il place une accélération balle au pied, se joue de Pinaud, avec l'aide d'un contre favorable, et termine en trompant T.Renault entre les jambes.

92eme minute
Contre parisien mené à toute vitesse avec M.Diaby pour lancer Mbappé, parti à la limite du hors-jeu. Le champion du monde se présente seul face à T.Renault, qu'il tente de battre d'un petit ballon piqué. Mais le gardien d'Orléans avait tout anticipé et intervient de la main gauche.

93eme minute
Orléans tente le tout pour le tout, à l'image de T.Renault, monté dans la surface parisienne pour apporter le surnombre sur le dernier corner. La défense du PSG résiste et mène le contre avec Mbappé, qui profite de la fixation de ses partenaires pour jouer le coup en solitaire avant de frapper dans le but apparemment vide. Mais Pinaud réalise un incroyable retour pour sauver devant sa ligne.
Tops et flops

TOP 3

Déjà excellent dans son rôle de sentinelle, LOPY s'est payé le luxe d'égaliser d'une belle frappe lointaine. L'ancien Sochalien a ainsi couronné un match plein dans l'entrejeu, où il a accompli un énorme travail pour colmater les brèches et stopper au mieux les offensives parisiennes.

Ligue des Champions ou pas, THIAGO SILVA maintient le cap. Le capitaine parisien a abordé ce match avec détermination et concentration, solidifiant l'axe d'une équipe du PSG finalement peu mise en difficulté. Et c'est en grande partie grâce à lui, tant il a tenu la baraque dans les rares temps forts d'Orléans.

Auteur de son 15eme but en 16 apparitions en Coupe de la Ligue, CAVANI a confirmé son efficacité dans la compétition et n'est pas passé loin du doublé en seconde période. Très impliqué, avec beaucoup de courses de repli défensif, il a joué son rôle de cadre à merveille et sa passe pour Mbappé aurait mérité d'être décisive.


FLOP 3

NKUNKU avait une belle occasion à saisir de gagner du temps de jeu et de marquer des points pour la suite de la saison. Mais le « titi » parisien n'a pas franchement brillé, utilisant mal ses munitions en phase offensive et commettant une perte de balle coupable amenant l'égalisation de l'USO.

Dans la même situation que son cadet, CHOUPO-MOTING ne s'est pas mieux servi de cette opportunité. Il a montré un déchet énorme sur l'immense majorité des ballons qu'il a touchés dans les 30 derniers mètres adverses et n'a pas réussi à faire une seule différence. Un match à oublier pour l'international camerounais.

Malgré l'expérience de 36 ans, K.ZIANI n'a quasiment pas pesé sur les événements. Il a manqué d'activité dans son couloir pour mettre Bernet à contribution et ne s'est pas montré précis sur les munitions dont il a disposé, y compris sur coups de pied arrêtés. Un sursaut en toute fin de match, mais c'était trop tard.
Monsieur l'arbitre au rapport
La feuille de match
Coupe de la Ligue (8eme de finale) / ORLEANS - PSG : 1-2
Stade de la Source (8 500 spectateurs environ)
Temps pluvieux - Pelouse mauvaise
Arbitre : M.Miguelgorry (6)

Buts : Lopy (70eme) pour Orléans - Cavani (41eme) et M.Diaby (81eme) pour le PSG

Avertissements : A.Le Tallec (30eme) pour Orléans - Bernat (82eme) pour le PSG

Expulsion : Aucune


Orléans
T.Renault (6) - Furtado (6), Mutombo (5), Bouby (5), Pinaud (4) - Lopy (7) - K.Ziani (cap) (4), Avounou (6), Ephestion (5) puis D'Arpino (75eme), O.Cissokho (5) - A.Le Tallec (4) puis Tell (82eme)

N'ont pas participé : Gallon (g), Cambon, Lecoeuche, G.Perrin, Lauriente
Entraîneur : D.Ollé-Nicolle


PSG
Areola (5) puis Buffon (46eme / 5) - D.Alves (5), T.Silva (cap) (6), Kimpembe (5), Bernat (5) - Di Maria (5) puis Mbappé (59eme), Marquinhos (6), Draxler (4) - Choupo-Moting (4), Cavani (6), Nkunku (4) puis M.Diaby (78eme)

N'ont pas participé : Kehrer, Meunier, Kurzawa, Rimane
Entraîneur : T.Tuchel

Vos réactions doivent respecter nos CGU.