Coupe de la Ligue : Monaco profite des cadeaux de l'OM et file en 8emes

Coupe de la Ligue : Monaco profite des cadeaux de l'OM et file en 8emes©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le mercredi 30 octobre 2019 à 23h00

Monaco s'est qualifié pour les 8emes de finale de la Coupe de la Ligue en dominant Marseille mercredi soir au stade Louis-II (2-1). Dans la lignée du Clasico, l'OM a montré un visage inquiétant.

Le debrief
Après la claque reçue dimanche au Parc des Princes, il ne fallait pas s'affoler et se concentrer sur des adversaires plus abordables. Ce mercredi soir, après l'élimination de Marseille dès son entrée en lice en Coupe de la Ligue, on se demande quelle posture va être adoptée par le staff phocéen. Car comme à Paris, l'OM a pris l'eau défensivement contre Monaco. Plus embêtant, Valère Germain et ses coéquipiers n'ont absolument rien montré de positif. Ou alors à peine, mais seulement dans les dernières minutes. Contre le PSG, Andre Villas-Boas avait aimé l'attitude de ses joueurs en deuxième mi-temps. Là, on se demande bien ce que le coach portugais va pouvoir mettre en avant. On serait tenté de relever la première plutôt correcte du jeune Marley Aké en attaque. Mais comme son entraîneur l'a sorti dès la pause, on n'est pas certain que le constat soit pleinement partagé.

Ce qui a choqué sur la pelouse du Louis-II, c'est le manque d'agressivité et d'engagement côté marseillais. Positionnés dans 3-5-2 évolutif en 4-4-2, Dimitri Payet et ses partenaires ont laissé leurs adversaires jouer dans un confort idéal pour développer leurs offensives, avec Aleksandr Golovin en excellente rampe de lancement. Au milieu, Kevin Strootman a vécu un naufrage, et derrière, la charnière Kamara - Caleta-Car a été dépassée dès que le danger s'est approché de leur zone d'activité. Tout ça sans le duo Ben Yedder - Slimani, l'attaquant algérien étant forfait, et l'international français, préservé, n'étant entré en jeu que pour le dernier quart d'heure.

On avait d'ailleurs hâte de voir le comportement de l'ASM sans ses deux attaquants, impliqués sur 17 des 19 buts du club de la Principauté depuis le début de la saison. Dans l'ensemble, Leonardo Jardim a dû être rassuré. Keita Baldé a encore été assez brouillon, mais Jean-Kévin Augustin, buteur, a donné satisfaction. Surtout, dans l'animation collective, les Monégasques ont su construire des actions en mettant le pied sur le ballon, principalement à l'aide de Golovin, mais aussi en passant par les côtés, avec un Ruben Aguilar en progrès. Défensivement, ils ont été plus solides, malgré un but gag encaissé en fin de partie. Des signaux rassurants qui s'accompagnent d'une confiance retrouvée, puisque Monaco enchaîne un cinquième succès sur ses six derniers matchs. Tout l'inverse d'un OM fébrile, sans idée et désormais sous pression avant d'affronter Lille et Lyon en championnat.
L'instant T :
On joue depuis dix minutes lorsque Cesc Fabregas se tient la cuisse droite après un duel à l'épaule avec Hiroki Sakai. Le milieu espagnol doit sortir et est remplacé par Aleksandr Golovin. Alors que l'OM domine légèrement les débats, l'entrée du Russe change tout et Monaco remet le pied sur le ballon. L'inattendu tournant d'un match qui s'est décanté quelques minutes après ce premier changement.
Les buts
25eme minute (1-0)
But de Monaco ! Sur un centre venu de la droite signé Aguilar, Augustin devance Kamara à la retombée et réalise un bel enchaînement pour marquer d'une frappe puissante avant le retour de Caleta-Car.

41eme minute (2-0)
But de Monaco ! Adrien Silva s'infiltre plein axe et décale Augustin sur sa gauche. L'ancien Parisien frappe fort à l'entrée de la surface mais voit Mandanda repousser du pied sur... Aguilar, qui n'a plus qu'à tirer dans le but vide pour permettre à l'ASM de faire le break.

77eme minute (2-1)
But de l'OM ! Côté gauche, Payet s'infiltre dans la surface, déborde Aguilar trop facilement et centre fort devant le but. Lecomte se troue complètement et se met lui-même le ballon dans ses filets avec la jambe.
Les tops et les flops
Aleksandr GOLOVIN (7)
Initialement remplaçant, Aleksandr Golovin est vite entré en jeu suite à la blessure de Fabregas. Son apparition sur la pelouse a changé le visage de Monaco, qui s'est mis à dominer outrageusement Marseille. La qualité technique du joueur russe a fait la différence ce mercredi soir, même si son influence a été moindre dans le deuxième acte.
Boubacar KAMARA (3)
Déjà en difficulté à Paris dimanche, Boubacar Kamara a encore été décevant sur la pelouse de Monaco. Fautif sur l'ouverture du score, le jeune défenseur central de l'OM se fait manger par Augustin, qui lit mieux le jeu et en veut plus que son adversaire.
Kevin STROOTMAN (2)
On a cherché, vraiment. Mais on n'a pas trouvé. A quoi a servi Kevin Strootman sur ce 16eme de finale ? Difficile à dire. Dans un milieu à deux, on se rend bien compte que le milieu néerlandais prend la marée sur chaque incursion adverse. Mais le pire dans tout ça, c'est que le passage à trois à la pause n'a pas amélioré son rendement...
La feuille de match
MONACO - MARSEILLE : 2-1
Stade Louis-II (10 000 spectateurs environ)
Temps clair - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Lesage (6)

Buts : Augustin (25eme) et Aguilar (41eme) pour Monaco - Lecomte (77eme csc) pour l'OM

Avertissements : Jemerson (19eme) pour Monaco - Caleta-Car (62eme) et Amavi (82eme) pour l'OM


Monaco
Lecomte (4) - Jemerson (5), Maripan (5), B.Badiashile (6) - Aguilar (6), Henrichs (5), A.Silva (5) puis G.Dias (78eme), Ballo-Touré (5) - Fabregas (cap) (non noté) puis Golovin (13eme, 7) - Augustin (6), K.Baldé (5) puis Ben Yedder (78eme)

N'ont pas participé : Subasic (g), Naldo, Zagre, Onyekuru
Entraîneur : L.Jardim


Marseille
Mandanda (cap) (5) - Sakai (5), B.Kamara (3), Caleta-Car (4) - B.Sarr (4) puis Radonjic (45eme, 5), Strootman (2) puis Khaoui (67eme), M.Sanson (4), Amavi (5) - Payet (5) - Germain (4), M.Aké (5) puis Rongier (45eme, 5)

N'ont pas participé : Y.Pelé (g), Lu.Perrin, Chabrolle, M.Lopez
Entraîneur : A.Villas-Boas

Vos réactions doivent respecter nos CGU.