Une Coupe pour soulager les peines de Bakayoko

Une Coupe pour soulager les peines de Bakayoko©Media365
A lire aussi

Alessandro Pitzus, publié le vendredi 31 mars 2017 à 09h29

Il y a des premières fois plus douces que d'autres. Et ce n'est pas Tiémoué Bakayoko qui dira le contraire.

Face à l'Espagne, le milieu défensif de l'ASM a fêté sa première cape internationale en multipliant les erreurs. Dur dur pour un joueur qui était entré en jeu à la pause à la place d'un Adrien Rabiot déjà très moyen. Le Monégasque a réussi à faire pire. Mais le milieu de 22 ans a eu le mérite d'assumer : « Il y avait beaucoup d'émotions. C'est dommage de rater cette passe qui nous met dans la merde ». L'ancien Rennais devra vite passer à autre chose.

Psychologiquement, un moment important pour Bakayoko

Passer à côté d'un match international, ça arrive à tout le monde. Mais la première cape est toujours un évènement à part. Les grands débuts marquent une carrière et laissent un souvenir impérissable. Si les Bleus avaient eu l'occasion d'affronter une autre équipe après l'Espagne, Tiémoué Bakayoko aurait pu avoir une autre chance pour se rattraper. Il ne l'aura pas. Il devra conserver ce sentiment de frustration pendant quelques mois en espérant avoir une nouvelle chance de briller avec le maillot des Bleus. En attendant, c'est désormais dans la tête que la sentinelle du club de la Principauté va devoir être solide. Quatre jours après cette mésaventure, il va se retrouver au milieu des Verratti, Rabiot, Pastore ou Matuidi. L'ancien Rennais va replonger dedans en affrontant la crème de la crème. Mine de rien, ce test psychologique sera aussi un révélateur important pour le néo-international. Il déterminera sa force de caractère. Surtout que les regards seront forcément pointés sur lui.

Sans Fabinho, Bakayoko sera d'autant plus important

En raison d'une accumulation de cartons, Fabinho ne sera pas de la partie pour la finale de la Coupe de la Ligue. Avec Moutinho, Tiémoué Bakayoko va avoir encore plus de responsabilités dans un secteur où l'ASM aura fort à faire. C'est en dominant les débats au milieu que Monaco arrive à prendre le dessus sur ses adversaires. C'est pour cela que Fabinho a un rôle si important. Sa technique, sa solidité, et sa capacité à distiller les bons ballons permettent à Monaco d'avoir de la marge dans l'entrejeu. Bakayoko et Fabinho font la paire et affichent une complémentarité certaine. Mais cet équilibre est différent avec l'ancien joueur de Porto. Le Portugais pèse moins et n'apporte pas la même chose dans l'impact physique. Ce sera donc à Bakayoko de combler si le Lusitanien commence à se noyer. Buteur héroïque contre Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions et « bizuth » bleu déçu pour sa première, il est passé du coq à l'âne en l'espace de quelques jours. « Baka » a encaissé, il va devoir maintenant se relever. Pour lui, la Coupe de la Ligue doit être un baume contre la déception.

 
0 commentaire - Une Coupe pour soulager les peines de Bakayoko
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]