Trois mois après, l'OM retrouve Rennes

Trois mois après, l'OM retrouve Rennes©Media365

Rémi Farge, publié le mercredi 13 décembre 2017 à 07h30

A Rennes ce mercredi en Coupe de la Ligue (18h45), Marseille va retrouver une équipe qui lui a fait autant de mal que de bien en la battant sèchement au Vélodrome début septembre (1-3).

Quel est le point commun entre Patrice Evra, Grégory Sertic et Maxime Lopez ? Ils ont tous les trois perdu leur place dans le onze marseillais un soir de septembre contre le Stade Rennais. Dépassés par des Bretons ambitieux dans le jeu et en démonstration au milieu, les Phocéens avaient sombré devant leurs supporters (1-3), une semaine à peine après avoir été humiliés à Monaco (6-1). A l'époque, cette défaite contre Rennes n'était pas du tout passée sur la Canebière et la tête de Rudi Garcia était demandée par une frange du public local. Trois mois après, la situation a bien changé. Et force est de constater que ce cinglant revers a été un déclic pour l'OM, qui n'a depuis plus connu la défaite en Ligue 1 grâce à des changements de système et d'hommes. Germain : « Un déclic » « Ça nous avait servi. On rentrait dans une mini-crise, se souvient Valère Germain, titulaire en pointe ce soir-là. Le coach a changé de système après et depuis on a enchaîné les bons matchs, on est sur une bonne série. Donc c'est sûr que ce match a été un déclic. » Pourtan,t Rudi Garcia n'est pas aussi affirmatif dans sa réponse. L'entraîneur marseillais ne fait pas la même analyse de cette défaite contre Rennes en championnat. « Je pense qu'on leur a fait deux gros cadeaux sur les premières minutes, ils ont mené 2-0, et on n'a pas su s'en remettre comme on l'a fait plus tard à Nice. Cette défaite a servi, reconnait-il néanmoins. On avait pris sept points sur neuf en championnat, après, perdre deux fois, ça peut arriver. Vous parlez de mini-crise, mais à l'époque ça semblait être une vraie crise ! Pas en interne, ni avec les dirigeants, ni avec les joueurs... Mais selon beaucoup de monde, c'était une vraie crise, se souvient-il avec ironie. On a juste continué à travailler, à réfléchir, à essayer de mettre les joueurs dans les meilleures conditions. » Danzé : « Garcia a trouvé son système » A l'époque, une image de Romain Danzé se moquant ouvertement des choix de Rudi Garcia en direct sur Canal+ avait fait le tour des réseaux sociaux. Alors quand l'analyse sur les progrès de l'OM vient de l'arrière droit rennais, elle vaut double. « Marseille n'a plus perdu depuis que nous nous sommes rendus là-bas. Ils surfent sur une superbe série. Je crois que Rudi Garcia a trouvé son système et son équipe, a confié Danzé en conférence de presse mardi. Ils sont très impressionnants actuellement. Quand nous nous sommes rendus au Vélodrome, Luiz Gustavo ne jouait pas. C'est le cerveau de cette formation phocéenne. » Surtout, Luiz Gustavo s'est imposé comme le patron d'un milieu à deux, où Frank Zambo Anguissa est son compère fétiche. Même Rennes a bien changé Car c'est l'autre enseignement des trois mois qui ont passé depuis cette victoire rennaise en terre marseillaise. Depuis, les deux équipes ont changé d'animation. Au 4-3-3 olympien de l'époque a succédé un 4-2-3-1 qui offre plus de garanties défensives à la perte du ballon. Et côté rennais, avec le départ de Christian Gourcuff, le 4-4-2 a été enterré. Ces dernières semaines, Sabri Lamouchi a préféré installer un autre 4-2-3-1, avec un Yoann Gourcuff ou Morgan Amalfitano derrière l'attaquant. « C'est un match de Coupe de la Ligue, chacun a fait son chemin depuis ce match au Vélodrome, ce n'est pas une revanche on a juste à cœur de se qualifier », synthétise Valère Germain. Ce Marseille-Rennes, c'est juste un souvenir. Et les troupes de Rudi Garcia ont tout intérêt à ce que ça ne reste qu'un mauvais souvenir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.