Coupe de la Ligue - Orléans / Didier Ollé-Nicolle : " On sentait que l'exploit était possible "

Coupe de la Ligue - Orléans / Didier Ollé-Nicolle : " On sentait que l'exploit était possible "©Media365

Rédaction , publié le mercredi 19 décembre 2018 à 00h05

Didier Ollé-Nicolle a reconnu qu'il avait cru à l'exploit d'Orléans ce mardi contre le PSG en 8eme de finale de la Coupe de la Ligue (1-2). D'où la frustration ressentie après la défaite de l'USO, « parce qu'on ne restera pas dans les annales ».

« C'était un moment de bonheur ». Comme tout le Stade de la Source, Didier Ollé-Nicolle a basculé dans l'ivresse quand Joseph Lopy a égalisé pour Orléans contre le PSG mardi. Un but finalement annulé par Moussa Diaby une dizaine de minutes plus tard pour permettre à Paris d'éviter le piège tendu par l'USO (1-2). Mais le 11eme de L2 a bousculé le leader incontesté de L1 sur un match, et son entraîneur ne savait pas quel sentiment devait l'emporter après la rencontre. « C'est une grosse fierté de l'équipe et du travail accompli, et il y a beaucoup de frustration, parce qu'on ne restera dans les annales », a expliqué Ollé-Nicolle au micro de Canal+ Sport après la rencontre.

Ollé-Nicolle : « Je leur ai dit qu'on allait certainement créer l'exploit du siècle »


Par son discours à la pause, le coach orléanais avait tout fait pour que ses joueurs gardent l'espoir, malgré le score qui était en leur défaveur. « A la mi-temps, j'ai dit aux joueurs qu'il faudrait rester très concentrés 15-20 minutes, travailler, travailler et travailler. Il ne fallait pas leur donner la possibilité de prendre trop de vitesse et de marquer ce deuxième but. Je leur ai dit qu'on allait avoir les situations pour égaliser, comme on les a eues en début de première période, et qu'on allait certainement créer l'exploit du siècle, pour que tout le monde y croie. Les joueurs ont été dans la lignée de ça, ils ont été constants dans le travail et leur volonté de couper les espaces pour que les joueurs de vitesse parisiens n'en aient pas trop. On a égalisé d'un superbe but et, malheureusement, au moment où on sentait que l'exploit était possible, on a eu le seul petit oubli. Autant le premier but était guère évitable, autant le deuxième l'était. » D'où les regrets d'Ollé-Nicolle.

A voir aussi :
>>> Tuchel : « C'était un peu fou, je n'aimais pas ça »
>>> Le PSG ne se prend pas les pieds dans le bourbier à Orléans

Vos réactions doivent respecter nos CGU.