Coupe de la Ligue : Nantes s'offre un record, Montpellier, Reims, Amiens, Brest et Toulouse qualifiés

Coupe de la Ligue : Nantes s'offre un record, Montpellier, Reims, Amiens, Brest et Toulouse qualifiés©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, publié le mercredi 30 octobre 2019 à 23h10

Ce mercredi soir, lors des 16emes de finale de la Coupe de la Ligue, Nantes a frappé fort contre le Paris FC (8-0), alors que Montpellier, Reims, Amiens, Brest et Toulouse verront également le prochain tour.

Quelle soirée à la Beaujoire ! Alors que les joueurs de Christian Gourcuff n'ont mis que neuf buts en 11 matchs de Ligue 1, ils ont infligé une correction au Paris FC (8-0), ce mercredi en 16emes de finale de la Coupe de la Ligue. Face au 20eme de Ligue 2, les Canaris n'ont pas eu à forcer et se sont fait plaisir. Nouveaux venus, Moses Simon (22eme, 35eme et 43eme), Ludovic Blas (36eme et 63eme) et Mehdi Abeid (83eme) ont fait le spectacle devant leur public, tandis qu'Elie Youan (30eme) et Imran Louza (47eme) ont fait honneur à la formation nantaise. Avec ce superbe succès, Nantes s'offre le record du plus gros succès détenu jusque-là par Monaco contre Rennes (7-0) en 2016-17... quand Gourcuff était sur le banc breton. Face à deux autres clubs de divisions inférieures, à savoir Nancy et Bourg-en-Bresse, Montpellier (3-2), avec des buts de Florent Mollet (13eme), Andy Delort (21eme) et Joris Chotard (76eme), et Reims (2-1), grâce à Dereck Kutesa (14eme) et Moussa Doumbia (35eme), n'ont pas tremblé et verront le prochain tour.

Amiens, Brest et Toulouse renversants

Si la soirée a été plutôt tranquille pour certains clubs, Amiens, Brest et Toulouse ont dû, eux, s'employer pour rester en lice dans cette dernière édition de la Coupe de la Ligue. A domicile contre Angers (3-2), Amiens est passé par tous ses états. Après le but de Stéphane Bahoken (44eme), Juan Otero (47eme) et Quentin Cornette (50eme) ont mis les Picards en tête, avant que Wilfried Kanga (83eme) ne relance le suspense en fin de rencontre. Alors qu'on se dirigeait vers les tirs au but, Alexis Blin a donné la qualification à son équipe sur un centre de Christophe Jallet au bout du temps additionnel (95eme). Une séance de tirs au but qui n'a pas échappé à Metz et Brest pour se départager (2-2, 4-5 tab). A ce petit jeu-là, les Bretons ont eu le dernier mot avec Cristian Battocchio pour le tir décisif. A Niort, Toulouse s'est fait peur mais a retourné la situation (1-2). Après un penalty d'Ibrahim Sissoko (11eme), Max-Alain Gradel (52eme) et Yaya Sanogo (81eme) sont venus à bout des Chamois. Enfin, dans le même temps, Monaco a dominé Marseille (2-1) dans le choc du soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.