Coupe de la Ligue - Monaco : Cette fois, la réussite de la saison en dépend

Coupe de la Ligue - Monaco : Cette fois, la réussite de la saison en dépend©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 31 mars 2018 à 08h42

Contrairement à la saison passée, Monaco joue gros lors de la finale de la Coupe de la Ligue contre le PSG ce samedi (21h05). Parce que finir la saison sans remporter un titre serait un échec pour l'ASM.

« Très importante ». Kamil Glik a bien retenu la leçon, tant il a répété l'expression à maintes reprises vendredi en conférence de presse, au sujet de la finale de la Coupe de la Ligue du lendemain contre le PSG (21h05). Le défenseur de Monaco s'est inscrit dans la droite lignée de son vice-président Vasdim Vasilyev, qui avait fait part jeudi de son « ambition de remporter cette finale ». Le numéro 2 du club de la Principauté avait fixé dès le mois de décembre cet objectif de « gagner une Coupe », dans un entretien accordé à L'Equipe et à Nice-Matin. « Un trophée, c'est important pour le club et les joueurs », avait soufflé Vasilyev. L'ASM était déjà larguée par le PSG en L1 et éliminée de toute compétition européenne avec sa dernière place en phase de groupes de la Ligue des Champions.Glik : « Nous avions d'autres objectifs prioritaires »Alors au-delà d'une qualification directe pour la prochaine édition de la C1, vitale pour le bon fonctionnement économique du club, Monaco a fait de la Coupe de la Ligue une priorité, faute de passer les huitièmes de finale en Coupe de France (élimination à domicile contre Lyon). C'était loin d'être le cas la saison passée, quand les Asémistes avaient pris la leçon par Paris au Groupama Stadium (1-4). « Nous avions perdu la finale, mais nous avions d'autres objectifs prioritaires », a tempéré Glik. L'ASM était leader du championnat et encore engagé en Ligue des Champions. Il était difficile pour les Monégasques d'avoir pleinement l'esprit à la Coupe de la Ligue et le PSG, revanchard en raison de la « remuntada », le leur avait fait payer. « C'est différent cette fois, c'est un match très important pour nous et on va tout faire pour ramener le trophée à la maison », a assuré Glik.De retour de la trêve internationale, pas si simpleComme s'il y avait chez l'international polonais le sentiment d'une détermination plus grande et d'une envie plus forte au sein du groupe. Pour Leonardo Jardim, ce n'est pas seulement une question de désir et de fatigue, mentale ou physique. Selon l'analyse de l'entraîneur portugais, là où Monaco avait échoué la saison passée, c'est dans la faculté des internationaux à se focaliser sur les objectifs du club. « Ce match arrivait au même moment, après la trêve internationale. A mon avis, ce n'est pas le nombre de matchs qui fait la différence. En revenant de sélection, on n'a pas beaucoup de temps pour s'entraîner. Les joueurs doivent être capables de passer à autre chose. C'est le message que j'ai essayé de faire passer. Ça n'avait pas fonctionné la saison passée, parce qu'on avait fait un match en-dessous de nos capacités. »Un succès ou un goût d'inachevéUn pareil échec serait vécu autrement plus mal par l'ASM cette saison. Peu importe que ce soit en face le PSG, qui a l'avantage psychologique après avoir remporté le Trophée des Champions en début de saison (1-2) et s'être imposé à Louis-II en L1 (1-2), et que la deuxième place soit quasiment assurée en L1. Pas un mince exploit après tous les départs majeurs de l'été dernier. « J'espère qu'on arrivera à accomplir les deux objectifs, a souri Glik quand il lui était demandé de trancher. Ce ne sera pas facile, il reste deux mois de compétition, avec une lutte acharnée avec Marseille et Lyon en championnat. Nous devons terminer la saison en beauté. » Ça passe nécessairement par un succès samedi à Bordeaux. Sinon elle laissera forcément un goût d'inachevé.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.