Coupe de la Ligue : Les enjeux des matchs du jour

Coupe de la Ligue : Les enjeux des matchs du jour©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le mardi 12 décembre 2017 à 07h54

Les trois premiers huitièmes de finale de Coupe de la Ligue se disputent ce mardi : derby de la Garonne, Angers - Metz et Monaco - Caen, voici les enjeux de ces rencontres.

Toulouse - Bordeaux, un derby pour respirer Jocelyn Gourvennec l'a affirmé lui-même en conférence de presse lundi, ce match de Coupe de la Ligue sera « une parenthèse » pour les Girondins. Et une parenthèse, Bordeaux en a bien besoin, après n'avoir remporté qu'une seule de ses dix dernières rencontres. Encore faudrait-il qu'elle soit enchantée. Car soyons bien clairs : une élimination dans cette compétition dès mardi serait très, très malvenue et rendrait la position du coach bordelais plus délicate encore. Si les hommes du technicien breton ont besoin d'un déclic, ce derby de la Garonne en est l'occasion rêvée. Gourvennec a affirmé qu'il alignerait les hommes « les plus costauds dans la tête ». Un résultat positif accompagné d'une prestation convaincante pourrait aussi lui servir de nouvelle référence en vue des échéances à venir. Ce contexte pesant en Gironde ferait presque oublier que Toulouse vit aussi une période délicate. Si le TFC a renoué avec la victoire face à Caen samedi (2-0), il ne l'avait plus fait depuis... un seizième de finale de Coupe de la Ligue, face à Clermont (4-2), en octobre dernier. Ajoutez à cela un Pascal Dupraz qui a affirmé que lui et ses hommes iraient « en finale d'une Coupe », et l'enjeu de la rencontre devient alors double pour les Violets : confirmer leur dernier succès et gagner le droit de se rapprocher (un peu) du doux rêve de leur coach. Angers - Metz, une chance de briller pour deux futurs condamnés ? La rencontre entre Angers et Metz ne sera certainement pas la plus suivie de ce mardi. Et pour cause, elle oppose les deux derniers de la Ligue 1. Mais qu'importe, les deux plus mal classés du Championnat ont eux aussi leurs raisons d'accorder de l'importance à ce huitième de finale. D'une part, parce que la rencontre paraît abordable pour les deux clubs, et qu'accéder aux quarts de finale est donc une réelle possibilité pour l'un comme pour l'autre. D'autre part, cela ajouterait un peu de piment aux saisons qui s'annoncent longues pour ces deux formations, destinées à jouer leur survie dans l'élite. Evidemment, Angers n'est pas encore dans une situation aussi alarmante que celle des Grenats, qui paraissent d'ores et déjà condamnés avec cinq petits points pris depuis le début de l'exercice. L'équipe de Frédéric Hantz a donc, peut-être, encore plus intérêt à s'attacher aux Coupes, histoire de ne pas quitter la Ligue 1 la tête trop basse, si cela devait être le cas. Les hommes de Stéphane Moulin, eux, comptent bien sortir de la zone rouge le plus rapidement possible et pourraient le faire dès ce week end s'ils s'imposent à Nantes dimanche (15h) et que Lille perd à Dijon samedi (20h). Dans cette optique, une rotation d'effectif pourrait avoir lieu. Son ampleur en dira long sur les ambitions angevines. Un Monaco - Caen alléchant C'est peut-être à Louis II que se jouera la rencontre la plus agréable à suivre. Monaco sort d'une superbe « remontada » contre Troyes (3-2). Mais surtout, les hommes de Leonardo Jardim sont éliminés de toutes compétitions européennes depuis leur déconvenue face à Leipzig (1-4) fin novembre, et sont déjà écartés de la course au titre. Falcao et ses coéquipiers n'ont donc plus que deux objectifs : assurer la deuxième place directement qualificative pour la Coupe aux grandes oreilles, et bien figurer en Coupes. Sans compter que le technicien portugais de l'ASM, qui souhaite faire du ménage dans son effectif à la trêve, dispose d'un banc fourni et de joueurs désireux de gagner du temps de jeu. Ainsi, Jardim peut se permettre de faire tourner avant son match à Saint-Etienne vendredi (20h45), tout en alignant une équipe qui restera très compétitive. Et il le faudra. Car après avoir perdu la finale de la Coupe de la Ligue face au PSG la saison passée, le club du Rocher aura les moyens et la fraîcheur pour ajouter une ligne à son palmarès. Il aurait tort de ne pas en profiter, alors que Paris, Marseille, et Lyon, naturels favoris dans cette compétition, auront peut-être encore l'esprit occupé par la Coupe d'Europe au printemps prochain. De l'autre côté, Caen arrivera certainement sans complexe, comme à son habitude en Ligue 1. Malgré une série plus que moyenne - deux défaites de suite, une seule victoire sur les quatre derniers matchs - le SMC est huitième en Championnat, à quatre points de Nantes, cinquième. Les hommes de Patrice Garande n'ont pas refusé le jeu face à l'OL lors de la 16eme journée, et n'auraient aucune raison de le faire face au champion de France en titre. Malgré les absences de Youssef Aït Bennasser et Julien Féret, ajoutées à d'autres de plus longue date, le coach normand se veut conquérant, comme il l'a confié devant la presse. « On sait contre qui on va jouer, après, sur 90 minutes, tout est possible. Je vais faire une équipe pour se qualifier, en ne pensant qu'à ça. C'est une autre compétition, on veut passer un tour supplémentaire. C'est totalement différent de la Ligue 1 ». Le message est passé, et la rencontre pourrait être débridée.

 
1 commentaire - Coupe de la Ligue : Les enjeux des matchs du jour
  • Malheureusement pour Bordeaux le calvaire va durer jusqu'à la trêve:
    Bordeaux va être éliminé ce soir,
    Bordeaux va perdre ces 2 matches de championnat avant la trêve,
    Gourvenec va être nécessairement viré,
    Et Bordeaux va galérer jusqu'en juin 2018.

    Tout ça dépend aussi du " téfécé " ..... Ils veulent une finale de coupe , mais est-ce que ce sera celle -là ..ou l'autre ? ( cela étant , ils ne " donneront " pas le match à Bordeaux ... non plus ; on verra ! Pour ma part , je suis téfécé depuis toujours , mais parfois , ils m'inquiètent ... :( )

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]