Football - Coupe de France Marseille/Paris Saint-Germain après-match

Coupe de FranceHuitièmes de finale
Orange Vélodrome - Arbitre F. Letexier
  1. 57′ Malinovskyi
  2. 30′ A. Sánchez
  1. 46′ Sergio Ramos
Journaliste : Richard Fabrice

, publié le 8 février

L'OM a dominé le PSG ce mercredi au Vélodrome (2-1), s'ouvrant la porte des quarts de finale de la Coupe de France.



Avant de se retrouver à la fin du mois de février en Ligue 1, Marseillais et Parisiens s'étaient donnés rendez-vous ce mercredi à l'Orange Vélodrome pour un premier duel dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe de France.

Toujours sans Mbappé, les Parisiens voulaient se qualifier pour aller chercher la quinzième Coupe de France de leur histoire. Poussés par un Vélodrome en fusion, les Marseillais avaient quant à eux à cœur de faire oublier leur dernière prestation ratée face à l'OGC Nice (1-3).
Le moins que l'on puisse dire, les deux équipes ont été au rendez-vous. Une intensité folle tout au long des 90 minutes, des stars en pagaille et en action, le tout dans un Vélodrome, en ébullition. Durant presque l'ensemble de la partie, les Marseillais auront fait le choix d'aller chercher les Parisiens. Avec un plan de jeu maîtrisé et bonifié par Sanchez. Le Chilien sera le premier à dégainer sur penalty. Après une mauvaise anticipation de Sergio Ramos sur Under, l'attaquant chilien prendra Donnarumma à contrepied (1-0, 31eme). Le portier italien étant ensuite sollicité à nombreuses reprises comme face à Under (42eme). Paris s'en remettant à Neymar (40eme) pour apporter le danger sur le but marseillais. Discret, le Parisien trouvera le poteau de Lopez avant que Sergio Ramos n'égalise. Sur le dernier corner de la première période, l'Espagnol s'élèvera plus haut que tout le monde pour placer une tête décroisée (1-1, 45+2eme).

Malinovskyi donne la qualification à l'OM

Les Marseillais vont aller chercher leur qualification grâce à Malinovskyi. L'Ukrainien héritant d'un ballon à l'entrée de la surface, pour adresser une frappe imparable sous la barre de Donnarumma (2-1, 57eme). L'essentiel étant fait, les Olympiens vont ensuite faire le dos rond. Parfois avec réussite comme sur cette tête de Ramos, décisive mais finalement sans danger pour les Marseillais, après que l'Espagnol soit signalé hors-jeu (90eme).
Pour la première fois depuis 1991, l'Olympique de Marseille s'impose face au PSG en Coupe de France. Vivement fin février pour la deuxième manche de ce Classico.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.