Coupe de France : Un petit PSG se défait de Caen sur la route de la finale

Coupe de France : Un petit PSG se défait de Caen sur la route de la finale©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mercredi 18 avril 2018 à 23h10

Par moments happé par le piège de la facilité, le PSG a attendu les dix dernières minutes pour faire la différence mercredi contre Caen en demi-finale de la Coupe de France (1-3). Une 41eme victoire de suite dans les matchs à élimination directe sur la scène nationale qui rapproche le club de la Capitale d'un nouveau carton plein.

Le debriefCaen pourra analyser sa soirée de deux manières. Le Stade Malherbe pourra se dire qu'il y avait un coup à faire contre un PSG sans grande inspiration et pas au summum de sa concentration. Mais il pourra aussi constater que, malgré le petit match de Parisiens trop faciles par moments, il a finalement marqué sur sa seule occasion de la soirée, d'une frappe lointaine déviée par un adversaire. Ce n'est pas que les hommes d'Unai Emery ont volé leur victoire mercredi en demi-finale de la Coupe de France (1-3). Ils ont simplement réussi à faire d'un match qui aurait pu être plié en une demi-heure une rencontre à suspense, à défaut d'être un thriller haletant, tant l'issue ne faisait que peu de doutes et les Normands étaient incapables d'enflammer les 21 000 spectateurs de Michel-d'Ornano. C'est tout le paradoxe de cette soirée où le PSG a maîtrisé son sujet. Mais il l'a fait au petit trot, en laissant des espaces dans son dos à la perte et des situations intéressantes à exploiter pour les Caennais.Ces derniers faisaient néanmoins tellement d'efforts pour récupérer la possession qu'ils avaient un déchet énorme dans la construction et hésitaient entre l'idée de se projeter vite vers l'avant, quitte à beaucoup à rater, ou celle de garder le ballon un maximum pour souffler. Sans plan de jeu clair, le SMC n'a pas réussi à profiter des failles de Paris, qui en a montré davantage que dimanche lors de sa démonstration contre Monaco. Mais même ainsi, il a un tel talent offensif qu'il peut faire la différence à tout moment. Son trio Mbappé-Cavani-Di Maria n'était pas dans un grand soir, c'est pourtant lui qui s'est occupé de tout sur les deux premiers buts parisiens, avant le point final mis par Christopher Nkunku. Avec ce 41eme succès de suite dans les matchs à élimination directe en France, le PSG est tout proche d'un nouveau quadruplé national, avec une finale à venir contre Les Herbiers le 8 mai prochain. A priori une formalité, même pour un Paris aussi dilettante que mercredi.Le film du match17eme minuteLo Celso envoie dans le dos de la défense caennaise et lance Mbappé, qui devance Djiku à la course. L'attaquant du PSG s'arrache pour centrer en retrait et le ballon arrive sans vie à l'entrée de la surface, où Di Maria est le premier pour reprendre. Mais la frappe du droit de l'Argentin manque de conviction pour inquiéter B.Samba.25eme minute (0-1)Une mauvaise relance au pied de B.Samba est récupérée par Thiago Silva, qui transmet de la poitrine à Draxler. Ce dernier décale Di Maria, qui profite de la désorganisation caennaise pour servir Cavani. L'attaquant uruguayen croise trop sa frappe du gauche en pivot, mais Mbappé est sur la trajectoire pour pousser le ballon dans le but vide.44eme minute (1-1)Contre-attaque caennaise menée par Deminguet, qui tente la frappe à l'entrée de la surface. Il est contré par Thiago Silva, mais le ballon revient sur I.Diomandé, qui se met vite en position de tir des 25 mètres. Dévié par la cuisse de Rabiot, le ballon prend une trajectoire qui trompe Trapp, trop court pour sauver les siens.47eme minuteLong ballon de Marquinhos dans le dos de la défense caennaise vers Di Maria. Ce dernier est devancé par D.Da Silva, qui se troue et remet dans la course de l'Argentin. Il sert en une touche Cavani, qui a tout son temps pour ajuster sa volée du gauche et battre B.Samba. Mais le but est refusé après intervention de l'assistance vidéo pour une position de hors-jeu au départ de Di Maria, pour quelques centimètres.55eme minuteEncore une longue ouverture de Marquinhos pour Di Maria. Genevois est lobé et l'ailier parisien parvient à bien se situer pour envoyer une demi-volée du gauche dans un angle impossible. Elle est cadrée, mais B.Samba réalise une superbe claquette pour éviter que le PSG ne prenne l'avantage.81eme minute (1-2)Pastore trouve dos au jeu Di Maria, à l'extrême limite du hors-jeu. L'Argentin ne se retourne pas et lance Cavani, parti à toute vitesse sur la gauche, d'une talonnade géniale. L'attaquant uruguayen centre au cordeau pour Mbappé, qui conclut aux six mètres. Après de longues secondes de tergiversation, l'arbitre accorde le but malgré l'intervention de l'assistance vidéo.95eme minute (1-3)Sur la dernière action du match, NKUNKU, tout juste entré en jeu, place une accélération pour fendre le bloc caennais. Il sollicite le une-deux à l'entrée de la surface avec Dani Alves, qui lui remise parfaitement le ballon pour une finition pleine de sang-froid face à B.Samba.Tops et flopsTOP 3Essentiel en finale de la Coupe de la Ligue, MBAPPE a encore joué un rôle-clé pour envoyer le PSG en finale de la Coupe de France. Il a inscrit les deux buts parisiens de la soirée, après avoir martyrisé Bessat pendant tout le premier acte. Plus maladroit en seconde période et peu impliqué dans le travail défensif, ce qui aurait pu coûter cher. Mais son doublé a tout fait oublier.Il ne pouvait rien arriver à D.DA SILVA ce mercredi. Promu capitaine en l'absence de Féret au coup d'envoi, le défenseur de Caen a réalisé le match quasi-parfait. Il a coupé de nombreux centres parisiens par son sens de l'anticipation et s'est régulièrement imposé dans les duels. Il était tellement en réussite que sa seule boulette n'a pas prêté à conséquence après intervention de l'assistance vidéo.Encore un match sérieux pour THIAGO SILVA et MARQUINHOS. Impeccables défensivement et impliqués, au contraire de certains de leurs coéquipiers, ils ont surtout fait étalage de leur précision dans le jeu long, avec de nombreuses transversales précises à destination de leurs attaquants. Une charnière parisienne appliquée qui a fait le boulot.FLOP 3Bien évidemment, I.SANTINI n'avait pas la tâche facile à la pointe de l'attaque d'une équipe qui n'a quasiment pas touché le ballon. Mais avec un nombre de munitions comparable, Crivelli a fait bien plus en seconde période. C'est la preuve qu'il y avait mieux à faire pour l'attaquant croate, trop statique et maladroit sur sa seule opportunité du match.BERCHICHE a beau avoir redressé la barre au retour des vestiaires, ça n'efface pas ses 45 premières minutes difficiles. Caen est passé avant tout de son côté et a insisté dans son dos, là où il y avait le plus d'espaces. En souffrance aussi dans les un-contre-un, le latéral espagnol ne s'est rattrapé offensivement, avec un énorme déchet dans ses centres. Toujours pas vraiment convaincant.Autant D.Da Silva a brillé, autant DJIKU a connu bien plus de soucis. A la peine dans la relance et parfois mal placé, l'ancien Bastiais n'a clairement pas dégagé la même impression de maîtrise que son compère de la charnière. En retard sur les deux premiers buts parisiens.Monsieur l'arbitre au rapportSi l'utilisation de la vidéo n'a pas prêté à débat lors de la première demi-finale, ce fut davantage le cas cette fois, avec un temps de décision très long pour une deuxième décision litigieuse, la position d'Angel Di Maria au départ de l'action du 1-2 étant très limite. Alexandre Letexier n'en est pas responsable, mais lui aurait pu faire preuve de plus de psychologie par moments. Un carton rouge distribué à raison à Ismaël Diomandé en fin de match.La feuille de matchCoupe de France (Demi-finale) : CAEN - PSG : 1-3 Stade Michel-d'Ornano (21 000 spectateurs environ)Temps ensoleillé - Pelouse médiocreArbitre : M.Letexier (5)Buts : I.Diomandé (44eme) pour Caen - Mbappé (25eme et 81eme) et Nkunku (95eme) pour le PSGAvertissements : Djiku (76eme) pour Caen - Berchiche (15eme) pour le PSGExpulsion : I.Diomandé (90eme) pour CaenCaenB.Samba (6) - Genevois (4), D.Da Silva (7), Djiku (4), Bessat (5) - I.Diomandé (5) - Kouakou (4) puis Féret (59eme), Rodelin (5), Peeters (5), Deminguet (5) puis Avounou (75eme) - I.Santini (3) puis Crivelli (46eme / 5)N'ont pas participé : Vercoutre (g), Sankoh, Stavitski, RepasEntraîneur : P.GarandePSGTrapp (5) - Meunier (5), Marquinhos (6), Thiago Silva (cap) (6), Berchiche (4) - Lo Celso (5), Rabiot (6), Draxler (5) puis Pastore (72eme) - Mbappé (7) puis Dani Alves (88eme), Cavani (5), Di Maria (5) puis Nkunku (93eme)N'ont pas participé : Areola (g), Kimpembe, Thiago Motta, T.WeahEntraîneur : U.Emery

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU