Coupe de France (quart de finale) : Les Herbiers éliminent Lens et rejoignent le dernier carré !

Coupe de France (quart de finale) : Les Herbiers éliminent Lens et rejoignent le dernier carré !©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le mardi 27 février 2018 à 23h53

Les Herbiers se sont qualifiés mardi soir en demi-finale de la Coupe de France grâce à leur victoire aux tirs au but devant le RC Lens (0-0, 4-2 aux t.a.b). Les Sang et Or pourront regretter leur manque d'efficacité. Les Vendéens créent la sensation.

Un bol d'air dans une saison compliquée. Chacun à son niveau, Les Herbiers et Lens avaient le même objectif, mardi soir, en quart de finale de Coupe de France. S'offrir un peu de magie en atteignant le dernier carré de la compétition pour oublier, le temps d'un instant, la lutte pour le maintien en National d'un côté, et en Ligue 2 de l'autre. Disputée au stade de la Beaujoire, cette rencontre avait, dans les tribunes, tout d'un match de Coupe, avec 22 000 spectateurs au rendez-vous. Inespéré pour une opposition sans club de Ligue 1. Sur la pelouse, le rythme a vite été celui d'un quart de finale. Lens a eu son moment de maîtrise dans le premier acte, mais a globalement été bousculé par une formation vendéenne plus tranchante. Face à des assauts répétés, Jérémy Vachoux a été obligé de s'employer à de multiples reprises, d'un double arrêt d'abord, d'un superbe réflexe sur sa ligne ensuite. Et quand quand le gardien des Sang et Or a semblé battu, c'est la barre transversale qui a permis aux Lensois de rentrer aux vestiaires sans être menés.Lens a dominé sans réussir à forcer le verrou En face, Matthieu Pichot a su répondre à son homologue en se montrant décisif, et c'est un duel de gardien qui s'est mis en place. Lens a joué plus haut à partir de la deuxième période et a récupéré davantage de ballons dans le camp adverse. Les hommes d'Erik Sikora ont mieux tenu le cuir alors que les locaux l'ont perdu plus vite et ont eu du mal à le ressortir. Chantôme et ses coéquipiers ont aussi semblé prendre l'avantage physique au fil des minutes, sans pour autant se créer d'énormes occasions ni réussir à trouver la faille dans le bloc adverse. Le chronomètre a tourné, et avec lui l'idée d'une prolongation a commencé à trotter dans la tête des 22 acteurs. Pour débloquer ce genre de situations, les changements peuvent alors avoir une grande importance et les entrées de Bayala et Diarra ont fait du bien aux Sang et Or, sans pour autant régler le problème de précision dans la zone de vérité. Zoubir est bien passé tout proche d'arracher la victoire dans les ultimes secondes du temps additionnel mais dans un climat de plus en plus tendu, les équipes ont dû se résoudre à disputer une prolongation.Matthieu Pichot héros des tirs au butLe constat n'a cependant pas bougé d'un iota et Lens a monopolisé le ballon en manquant de justesse dans la surface adverse. La tension, elle, est encore montée d'un cran. Et les Herbiers, solidaires jusqu'aux derniers instants, se sont accrochés jusqu'à obtenir une séance de tirs au but. Un état d'esprit qui s'est confirmé au coeur de cette épreuve fatidique, puisque le petit poucet a été le premier a manqué une tentative. Mais c'était sans compter sur Matthieu Pichot, qui a ensuite repoussé deux tentatives, dont celle de Mesloub, pour permettre à sa formation de créer un exploit retentissant dans ce premier quart de finale. Les Vendéens avaient éliminé Auxerre et accrochent donc une deuxième formation de Ligue 2 à leur tableau de chasse. Avant de faire encore mieux en demi-finale ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.