Coupe de France : Lyon arrache sa qualification et affrontera l'OM

Coupe de France : Lyon arrache sa qualification et affrontera l'OM©Media365

Rédaction , publié le jeudi 30 janvier 2020 à 23h05

Vainqueur à l'arraché de Nice (2-1), Lyon a gagné le droit d'affronter l'OM en quarts de finale de la Coupe de France.

Ces quarts de finale de Coupe de France auront de l'allure. Alors que Niçois et Lyonnais connaissaient déjà leur adversaire potentiel en cas de qualification - l'Olympique de Marseille -, ce sont bien les hommes de Garcia qui sont sortis victorieux de cette dernière affiche. Ce match a été âpre, tactique, disputé. Avec un onze mixte, les Gones ont eu la chance de s'offrir un scénario parfait en débloquant rapidement la situation. Moussa Dembélé, déjà auteur de trois buts en 2020 dans cette Coupe de France, a encore trouvé l'ouverture en réalisant un enchaînement parfait à la réception d'un centre de Maxwel Cornet (0-1, 15eme).

Dembélé frappe encore

Le ton était donné. Et la révolte niçoise ne s'est pas faite attendre. Les Aiglons se sont offert un temps fort, un vrai, durant le deuxième quart d'heure, mais Ganago (19eme), puis Claude-Maurice (27eme), ont manqué de précision ou de promptitude pour permettre à Nice de refaire surface. L'affaire du Gym s'est encore compliquée lorsque Cyprien a dû quitter ses partenaires sur blessure, quelques minutes après s'être procuré lui aussi une grosse opportunité (45eme+3). Bref, tous les feux étaient au vert pour l'OL à la mi-temps.



Mais Nice n'a pas lâché les armes au retour des vestiaires. Les hommes de Patrick Vieira ont continué à masquer leurs lacunes techniques par une générosité de tous les instants. Claude-Maurice, petite pile électrique, a encore allumé une mèche sans que l'étincelle ne prenne (47eme). Sur coup de pied arrêté, Danilo Barbosa a lui aussi fait passer une frayeur dans la défense lyonnaise (77eme). Entre temps, Rayan Cherki avait été le seul Lyonnais à se montrer entreprenant (62eme, 64eme). Il n'y avait donc rien d'illogique à voir Nice recoller au score. Et c'est Adam Ounas qui a joué les sauveurs d'une merveille de frappe à mi-distance (1-1, 89eme).

Une fin de match complètement folle

Mais il faut croire que cet OL a de la moelle, à défaut d'avoir une vraie continuité dans le jeu. Au pied du mur, l'équipe de Garcia a su mettre le dernier coup de collier pour arracher sa qualification. Karl Toko-Ekambi, déjà décisif depuis son arrivée, a obtenu un penalty dans un duel avec Dante. Houssem Aouar a pris ses responsabilités pour envoyer l'OL en quarts au bout de la nuit (1-2, 90eme+3). Le contrat est rempli. À l'heure des premiers cols, Lyon aperçoit un nouveau sommet à l'horizon...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.