Coupe de France : Lens, renversant, sort Lille aux tirs au but

Coupe de France : Lens, renversant, sort Lille aux tirs au but©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mardi 04 janvier 2022 à 23h12

Lens, mené 2-0 à la pause mardi, a égalisé dans le temps additionnel avant de passer aux tirs au but devant Lille ((2-2, tab : 4-3), en Coupe de France.

On connait le dernier qualifié pour les 8es de finale de la Coupe de France. C'est le RC Lens. La formation artésienne a obtenu son billet en sortant Lille au terme de la séance des tirs au but. Une qualification obtenue au caractère puisque les locaux étaient menés 2-0 avant de se redresser et damer le pion aux Dogues. Un sursaut qui porte principalement la signature de Seko Fofana.


Fofana s'est chargé de tout
L'Ivoirien a été l'homme de la révolte lensoise. Il a amorcé le réveil des siens au milieu du second acte en signant la réduction du score (67e). Puis, juste avant le gong, il a réussi l'égalisation d'une frappe sèche de l'extérieur de la surface et avec l'aide du poteau (95e). Enfin, c'est encore lui qui s'est chargé de transformer le tir au but décisif pour délivrer Bollaert.

Avant que Fofana n'endosse le costume du héros, Amadou Onana pensait être l'homme du match. Le milieu de terrain belge n'avait pas encore marqué avec les champions de France depuis son arrivée au club lors de la précédente intersaison. Et il en a mis deux d'un coup et en l'espace de cinq minutes seulement. A la 28e minute, il avait ouvert le score d'une reprise de la tête au second poteau. Puis, il a récidivé d'un tir à ras de terre à la suite d'un service de Jonathan Bamba.


Le sursaut d'orgueil des Lensois
A 0-2, le match semblait plié. Surtout dans un Bollaert en grande partie vide puisque 5000 spectateurs seulement ont été autorisés pour cette rencontre. Mais la formation de Franck Haise a eu le mérite de ne pas abdiquer. Au retour des vestiaires, elle est revenue sur la pelouse avec de meilleures intentions, dans le sillage d'un Fofana donc intenable.

Le but du 2-2 était tardif, mais parfaitement mérité car avant cela les Lensois avaient vendangé plusieurs occasions. Passeur sur le premier but des siens, Wesley Said a manqué l'égalisation (79e) en manquant de cadrer dans une position favorable. Puis, ce fut au tour de Kakuta de rater la balle de 2-2 de même que Baldé (89e). Ce dernier a trouvé la transversale juste avant la fin du temps règlementaire. De belles opportunités que les locaux ont craint devoir regretter, mais la chance a fini par leur sourire.

Lille, de son côté, aura en revanche à ruminer le tir sur le poteau de Yusuf Yazici (84e), mais aussi et surtout son relâchement dans la dernière demi-heure. Déjà battus par leur rival régional en championnat, les Dogues s'inclinent de nouveau dans ce derby et laissent le RCL prendre rendez-vous avec Monaco en 8es de finale de Coupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.